Disparition Maëlys: l’enquête perturbée par une nouvelle polémique.

disparition

Les responsables des fuites sorties dans les médias s’exposent à des sanctions. mois après la disparition de la petite Maëlys, une nouvelle polémique.

Les responsables des fuites sorties dans les médias s’exposent à des sanctions. Près de deux mois après la disparition de la petite Maëlys, le parquet de Grenoble a ouvert une enquête pour violation du secret de l’instruction en raison des multiples fuites parues dans la presse nationale Française.

J’ai ouvert vendredi dernier une enquête préliminaire pour violation du secret de l’enquête de cette disparition et de l’instruction, confiée à la Direction centrale de la police judiciaire (DCPJ) et à la Direction interrégionale de police judiciaire de Lyon (DIPJ), a déclaré le procureur de la République de Grenoble, Jean-Yves Coquillat.

polémique

Une procédure « assez rare »

Selon le magistrat, cette procédure est « assez rare » et « c’est la première fois qu’une enquête n’est pas confiée à l’inspection du service en question ». « Si les auteurs sont identifiés, il y aura des sanctions », a-t-il averti.

Cette enquête se tient en raison d’une plainte, vendredi, de Me Alain Jakubowicz, le nouvel avocat de Nordahl Lelandais, suspecté d’avoir enlevé la fillette de 9 ans, lors d’un mariage fin août à Pont-de-Beauvoisin (Isère). Cet ancien militaire de 34 ans, qui nie toute implication en dépit d’éléments troublants, a été mis en examen et écroué, le 3 septembre, pour « enlèvement et séquestration ».

Précédente1 de 5