Un artiste de talent synchronise ses décorations de Noël avec du ACDC (Vidéo).

Décorations de Noël

Décorations de Noël : 3 ans déjà qu’il synchronise les illuminations de la décoration extérieure de sa maison, il a choisi « Thunderstruck » du groupe ACDC.

Greg Jaeschke est un australien de 24 ans qui s’est fait remarquer grâce à ses décorations de Noël à l’extérieur de sa maison. Le jeune homme qui habite dans la ville de Shepparton dans le Sud-Est de l’Australie, vit Noël chaque année, non pas aux sons des comptines et autres chants hivernaux, mais aux sons rock du groupe mythique ACDC.

Décorations de Noël

En effet, en période de Noël, des décorations s’illuminent devant chez Greg, au rythme d’une chanson de son choix, qui est très souvent du genre rock.

Noël

Voilà trois ans déjà que Greg synchronise les illuminations de la décoration extérieure de sa maison avec des chansons. Et cette année, il a choisi « Thunderstruck » du groupe AC/DC. La déco est composée de 280 guirlandes qui s’illuminent en même temps que le son de la musique.

Et vous serez surpris du résultat ! Regardez la vidéo :

Greg Jaeschke fait ça depuis Noël 2013 avec énormément de conviction, et il change de chanson quasiment chaque jour : « Cela nécessite quelques efforts. L’année dernière, cela m’a pris six heures pour chaque chanson » explique-t-il auprès de Shepparton News. « Tout est fait main et relié à un ordinateur » précise-t-il auprès du Huffington Post américain. En 2014, il avait synchronisé ses décorations avec la chanson « Sandstorm » de Darude . Il a également décoré sa maison au rythme de « 2 Sexy » de Team Evo, « Black Betty » de Spiderbait ou aussi « Oracle » de Timmy Trumpet.

Voici la vidéo > spécial décorations de Noël

Le père Noël est un personnage folklorique, archétypal et mythique lié à la fête de Noël, apparu dans sa représentation actuelle, au milieu du xixe siècle en Occident, mais dont les racines profondes remontent à des rites et croyances antiques.

Le père Noël tel qu’il est communément représenté (comme ci-contre, à droite) ne se réduit pas à la fonction « pédagogique » qui dominerait son usage actuel. Il peut être vu comme une construction syncrétiste relativement moderne mais ayant de lointaines origines : si Nicolas de Myre est traditionnellement considéré comme le saint à l’origine du Père Noël, ce personnage cosmopolite est le fruit d’un mélange entre plusieurs traditions, contes, légendes et folklores. La sociologue Martyne Perrot résume ce syncrétisme : « l’idée que le père Noël est américain est partiellement vraie car la construction de ce personnage est en fait liée à l’histoire des migrants newyorkais ; c’est un personnage migrant, qui a pris un peu de tous les pays où il est passé et il est riche d’emprunts culturels divers. »

Noël renvoie au jour de la nativité, c’est-à-dire au jour de la naissance de Jésus : le père Noël est donc avant tout rattaché à une fête chrétienne. Pendant longtemps, on fêta la nativité et l’Épiphanie fixée au 6 janvier le même jour puis, vers la fin du ve siècle, elles furent distinctes : le jour de Noël, le 25 décembre, est bel et bien une convention.