Impossible pour votre cerveau d’empêcher d’anticiper la suite de ces 6 images.

cerveau

Notre cerveau est très complexe, la preuve avec ces 6 photos ou il sera impossible pour vous d’empêcher la suite logique et son déroulement.

Le projet met l’accent sur la relation curieuse entre ce que l’esprit perçoit et comment le corps réagit avec le cerveau. L’anticipation entrain une libération d’adrénaline, même si rien ne se passe réellement, et les scientifiques pensent que cette relation est étroitement liée à la réaction de lutte ou de fuite qui était si essentielle pour la survie de nos ancêtres.

cerveau

Le photographe>Aaron Tilley et le directeur Kyle Bean ont été appelés par le Kinfolk Magazine pour recréer ce moment particulier où quelque chose de terrible est sur le point de se produire.

Les images sont conçues pour vous faire ressentir un sentiment d’anxiété et de l’inconfort, mission réussie pour vous ?

mentalle cerveauimpossibleanticipationphotos
La recherche scientifique permet chaque jour d’en savoir un peu plus sur le cerveau, siège de la cognition, de la mémoire, des émotions… De l’anatomie du cerveau aux connaissances actuelles sur la conscience, en passant par les différentes maladies neurologiques, découvrez notre dossier sur le cerveau, proposé par Yves Agid, Professeur de neurologie et de neurosciences, Membre Fondateur de l’ICM.

Pourquoi chercher à comprendre le cerveau ? Pour au moins quatre raisons. Philosophique, car le cerveau est l’organe qui perçoit, qui pense, et qui agit. C’est donc lui qui permet de donner un sens à l’existence. Sociologique, le cerveau est en effet le chef d’orchestre de l’organisme qu’il gère tout en se gérant lui-même. C’est donc lui qui est responsable de nos comportements, et donc de nos interactions avec les individus qui composent la société. Scientifique, puisque le cerveau commence à être compris dans son fonctionnement. Nous vivons donc une époque enthousiasmante pour comprendre la genèse de nos facultés intellectuelles et de nos émotions, et donc les comportements moteurs qui en sont l’expression. Et enfin médicale, car le cerveau malade commence à être compris, qu’il s’agisse des maladies neurologiques (Alzheimer, Parkinson, SLA, sclérose en plaques, épilepsie…) ou psychiatriques (dépression, schizophrénie, autisme, TOC…).

C’est la raison de l’existence de l’ICM qui a sélectionné une élite scientifique et médicale sur un même lieu, au sein de l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris, connu pour la qualité des soins prodigués et de l’Université Pierre et Marie Curie renommée pour la qualité de la formation scientifique ainsi qu’avec l’appui du CNRS et de l’INSERM, opérateurs de recherche réputés.

L’accueil de nouvelles start-ups au sein d’un incubateur, la présence de plus de 500 chercheurs dans les laboratoires, l’application de cette recherche chez les malades au sein du Centre d’Investigation Clinique sont les moyens mis en œuvre à l’ICM pour trouver rapidement de nouvelles voies thérapeutiques.

LE CERVEAU, EN BREF

Le cerveau est le centre du système nerveux, capable d’intégrer les informations, de contrôler la motricité et d’assurer les fonctions cognitives.

Le cerveau, en résumé :

C’est l’organe le mieux protégé …
Son poids : environ 1,3kg …
Il baigne dans le Liquide Céphalo-Rachidien(LCR) …
Les méninges sont les 3 enveloppes recouvrant le cerveau ….
Le cerveau est formé de 2 hémisphères cérébraux droit et gauche, réunis par le corps calleux (réseau de fibres), et du cervelet, sorte de petit cerveau archaïque présent à sa base, qui est responsable de l’équilibre.

Nutriment principal utilisé : le glucose …
Organe très vascularisé et donc très oxygéné …
Chaque hémisphère cérébral est formé du lobe frontal, lieu du raisonnement, fonctions du langage, coordination motrice volontaire ; du lobe pariétal, siège de la conscience du corps et de l’espace environnant du lobe occipital, permettant l’intégration des messages et du lobe temporal, centre de l’audition, de la mémoire et des émotions.