Réformes : Emmanuel Macron prépare la rentrée, ce que vous devez savoir.

Emmanuel Macron

Emmanuel Macron : L’exécutif, qui remonte dans les sondages, compte maintenir le rythme des réformes, voici ce qui va changer dans les 3 prochains mois.

Préparer la suite. Après la diffusion d’un entretien sur France 2, dimanche soir 17 décembre, et avant de partir vendredi au Niger à la rencontre des troupes françaises de l’opération « Barkhane », Emmanuel Macron qui aura 40 ans jeudi et vient de fêter Noël en famille au château de Chambord a prévu de passer les prochains jours à l’Elysée avec sa garde rapprochée pour préparer les vœux et la rentrée de janvier. Il doit enchaîner les réunions avec conseillers et ministres, et profiter de ces quatre jours sédentaires pour visiter une poignée de services de l’Elysée, que son épouse Brigitte Macron a déjà tous salués.

Emmanuel Macron 2018

Fidèle à cette tradition de la Ve République, M. Macron s’adressera le 31 décembre aux Français. Comme ses prédécesseurs en début de quinquennat, le président aimerait innover et surprendre mais la forme que prendra ce vieux rite adapté aux nouveaux codes de la « start-up nation » n’a pas encore été arrêtée. Il y a quelques jours, l’Elysée évoquait la possibilité de raccourcir la période des vœux présidentiels, qui occupe traditionnellement tout le premier mois de l’année.

Le chef de l’Etat envisageait de les faire tous tenir la première semaine de janvier, avant son départ pour la Chine, le 8. Mais ce scénario n’est toujours pas validé. Seule date arrêtée : les vœux à la presse, le 3 janvier. Une pratique jugée désuète par François Hollande, qui l’avait abandonnée. « Macron veut réduire le nombre des vœux, regrouper et simplifier, sans négliger personne, résume Christophe Castaner, délégué général de La République en marche. Il faut éviter que le président passe un mois à faire des discours dans l’entre-soi ! »

Emmanuel Macron rentrée

Soucieux de préparer son plan de bataille pour 2018, le chef de l’Etat a réuni il y a quelques jours à l’Elysée les poids lourds de la macronie pour anticiper les temps forts à venir et aborder un certain nombre de sujets sensibles, comme le sort de l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes, qui doit être scellé en janvier.

Le premier ministre, Edouard Philippe, s’était livré fin novembre au même exercice « bilan et perspectives » (selon les mots d’un conseiller) en conviant à dîner le « comité de la majorité » composé des ténors de LRM, du MoDem et des ministres proches de l’Elysée. « L’idée, c’est de continuer au même rythme effréné, explique un ministre. C’est simple, si Macron arrête de marcher, il tombe. »

Emmanuel Macron

Précédente1 de 2