Un proche des Hallyday à pris une photo du chanteur sur son lit de mort pour la vendre.

proche

Un proche aurait-il pris une photo de Johnny Hallyday sur son lit de mort, le cliché attise la curiosité des fans en France, le web s’enflamme.

Un proche à t’il fait cela ? Depuis la dispa­ri­tion de Johnny Hally­day, les fans du célèbre rockeur s’arrachent les objets à son effi­gie pour tenter de multi­plier les souve­nirs. Parmi eux, un mysté­rieux photo­graphe qui aurait en sa posses­sion un cliché du chan­teur dans son cercueil.

Famille Hallyday enterrement

Malgré les jours qui passent, le souve­nir de Johnny Hally­day reste intact dans le cœur de ses fans, toujours incon­so­lables. Nombreux sont ceux qui multi­plient les achats d’albums, d’objets à son effi­gie et autres produits déri­vés lui ayant appar­tenu, à prix d’or : une carte de parking de Johnny Hally­day à 950 euros, un chapeau à 1 500 ou encore un mégot de ciga­rette, ramassé au concert des Vieilles Canailles à Carcas­sonne, vendu à 90 euros. Depuis le décès de la star dans la nuit du 5 au 6 décembre à l’âge de 74 ans, un marché autour de sa mort a vu le jour. Et parmi les annonces actuelles, un objet attise parti­cu­liè­re­ment la curio­sité des fans … un proche aurait t’il fait cela ?

proche des Hallyday

Selon Le Jour­nal du Dimanche, un mysté­rieux photo­graphe tente­rait de vendre un cliché de Johnny Hally­day allongé dans son cercueil. L’hebdo­ma­daire dévoile ainsi le témoi­gnage d’un respon­sable de maga­sin : « L’homme m’a proposé au télé­phone la photo de Johnny dans son cercueil, a-t-il expliqué. Je ne peux conce­voir qu’elle ait été prise par un membre de la famille. Ce doit être une personne présente lors de l’embau­me­ment du corps. » Une photo qui rappelle celle de François Mitter­rand sur son lit de mort.

photo du chanteur

En paral­lèle, un audio­pro­thé­siste pari­sien prénommé Lolo, aurait proposé les empreintes des oreilles de l’inter­prète de « Je te promets » pour 10 000 euros. Mais pour le moment, aucun ache­teur ne semble avoir fran­chi le cap.

Précédente1 de 2