Disparition de Maëlys : Les étranges recherches internet de Nordahl Lelandais.

Disparition de Maëlys

Disparition de Maëlys : L’ex-militaire de 34 ans, mis en examen dans l’affaire Maëlys et interrogé dans le cadre de celle d’Arthur Noyer, le militaire.

Disparition de Maëlys : Extrait de sa cellule de la prison de Saint-Quentin-Fallavier lundi matin, Nordahl Lelandais, principal suspect dans l’affaire Maëlys, a été placé en garde à vue dans le cadre d’une enquête sur une autre disparition. Les enquêteurs s’interrogent sur l’emploi du temps de l’ancien militaire de 34 ans le soir de la disparition d’Arthur Noyer, un jeune militaire de 24 ans à Chambéry, en Savoie, dans la nuit du 11 au 12 avril dernier.

Nordahl Lelandais

Cette garde à vue a été motivée par la découverte de nouveaux éléments, notamment techniques. Le téléphone portable de Nordahl Lelandais a été géolocalisé dans le quartier le soir où a été vu pour la dernière fois le militaire, caporal au 13e bataillon des chasseurs alpins de Chambéry. Selon les informations du Dauphiné Libéré, confirmées par BFMTV, des perquisitions au domicile du suspect ont permis également de découvrir, dans l’ordinateur de Nordahl Lelandais, d’étranges recherches sur Internet.

Faire disparaître un corps

Dans le matériel informatique saisi, les enquêteurs sont tombés sur l’historique internet du suspect. Ils sont alors tombés sur la consultation d’un site, effectuée en avril dernier, pour trouver la façon de faire disparaître un corps. Les gendarmes de Chambéry vont interroger Nordahl Lelandais sur cet élément lors de cette garde à vue qui a été prolongée mardi matin de 24 heures. Il pourrait être déferré mercredi, au terme de ces auditions, devant un juge en vue d’une possible mise en examen.

Police nationale

Depuis cette nuit du 11 au 12 avril, Arthur Noyer n’a donné aucun signe de vie et son corps n’a pas été retrouvé. Aucun suspect n’avait été interpellé jusqu’alors. Nordahl Lelandais est déjà mis en examen pour « meurtre » précédé d’un autre crime dans l’affaire de la disparition de la petite Maëlys. La petite fille de neuf ans a disparu dans la nuit du 26 au 27 août dernier lors d’une fête de mariage à Pont-de-Beauvoisin, en Isère.

Disparition de Maëlys : Ce que conteste l’avocat du suspect dans l’affaire Maëlys

Alain Jakubowicz, l’avocat de Nordhal Lelandais – mis en examen pour l’enlèvement et le meurtre de la petite Maëlys – a réfuté lundi sur BFMTV les accusations à l’encontre de son client.
Quatre jours après le « réquisitoire télévisuel » du procureur de Grenoble, Alain Jakubowicz, l’avocat de Nordhal Lelandais – le suspect dans l’affaire Maëlys – est sorti de son silence avec véhémence lundi sur BFMTV pour contredire formellement l’accusation.

À l’issue d’une journée d’interrogatoire du suspect par les juges d’instruction, le magistrat du parquet avait annoncé jeudi la mise en examen pour meurtre de Nordahl Lelandais, un ex-militaire de 34 ans jusque-là soupçonné d’avoir enlevé la fillette de 9 ans lors d’un banquet de mariage dans la nuit du 26 au 27 août à Pont-de-Beauvoisin, dans l’Isère.

Maëlys enlèvement

Une chronologie « impossible »
Ce que dit le procureur: Jean-Yves Coquillat a détaillé la chronologie de la soirée durant laquelle Maëlys a disparu, telle que les enquêteurs l’ont établie en recoupant témoignages, expertises téléphoniques et bandes de vidéosurveillance. « La disparition de Maëlys a été fixée à 2h45 », a-il déclaré. À 2h46, le suspect met son portable en mode avion. À 2h47, une caméra de vidéosurveillance de Pont-de-Beauvoisin filme le véhicule du suspect, identifié en raison du modèle et de la présence d’autocollants. À 3h24, la même caméra capte la même voiture en sens inverse: la silhouette blanche n’est plus à bord.

Précédente1 de 2