Voici ce que les boissons énergétique ont fait à son mari, alors que la femme était enceinte de 9 mois.

boissons énergétiques

Boissons énergétiques, les danger existent, la preuve avec le mari de cette femme, enceinte de 9 mois qui partage des photos inédites.

Ce que vous devez d’abord savoir avant de voir les photos inédites ! Un pourcentage important d’enfants, d’adolescents et d’adultes jeunes, de l’ordre de 30 à 50%, consomment plus ou moins régulièrement des boissons énergétiques. Cet effet « mode » n’est pas sans danger pour les jeunes consommateurs : en effet de nombreux rapports ont mis en évidence de nombreux effets secondaires. Ces boissons énergétiques contiennent de la caféine, taurine, du sucre sous forme de glucuronolactone, des vitamines et des édulcorants.

La caféine

Le taux de caféine est 4 à 5 fois supérieur à celui des sodas habituellement consommés. La caféine est également présente dans certains extraits de plante présents dans ces boissons.

La taurine

La taurine, présent dans l’organisme, augmente la contractilité des muscles. Dans les boissons énergisantes, elle est présente à de fortes concentration.

Le glucuronolactone

Le glucuronolactone, normalement présent dans l’organisme, est un sucre dérivé du glucose, présent à des concentrations très importantes.

danger boissons énergétiques

Des effets secondaires nombreux

De nombreux effets secondaires ont été mi en évidence :

  • Convulsions.
  • Tachycardie, troubles du rythme cardiaque,
  • hypertension artérielle.
  • Diabète.
  • Troubles du sommeil.
  • Troubles du comportement et de l’humeur : conduite agressive, violence, irritabilité, hallucinations…

Des interactions avec des médicaments

Les boissons énergétiques peuvent avoir des interactions avec certains médicaments.

Augmentation des effets de l’alcool

Les boissons énergétiques augment l’effet excitant de l’alcool.

Conduite à risque augmentées

Une étude publiée en 2008 dans la revue Journal of Adolescent Health, auprès de 795 étudiants new yorkais a montré que ceux qui consommaient beaucoup de boissons énergisantes, soit six fois ou plus par mois, avaient en moyenne trois fois plus de risques que les faibles consommateurs et les non consommateurs d’être fumeurs, d’avoir abusé de médicaments, mais aussi de s’être battus violemment durant l’année précédent l’étude. D’autre part, ils avaient deux fois plus de risques de fumer de la marijuana et d’avoir une consommation problématique d’alcool.

Conseils

Eviter de consommer ces boissons, mais si vous le faites, consommer au maximum une demi canette par jour ; Ne pas associer à de l’alcool, ni des médicaments ayant une action sur le système nerveux central ou des effets neurologiques.

Précédente1 de 6