Faits divers : Un chirurgien gravait ses initiales sur le foie de ses patients.

Faits divers

« Vous avez trahi leur confiance » a martelé le juge à l’annonce du verdict. Lors de son procès, le procureur a rappelé que Bramhall s’était servi d’un laser au gaz argon, instrument utilisé en chirurgie notamment pour éviter les hémorragies.

chirurgien fou

Une marque de 4 centimètres

C’est durant d’une opération de suivi d’une des victimes, dont la greffe avait échoué, sans lien avec les faits reprochés, qu’un collègue du chirurgien avait découvert les fameuses initiales « SB » qui avaient laissé une marque de 4 centimètres.

initiales

Appelée à la barre, une infirmière qui avait été témoin des actes du chirurgien a raconté comment, lorsqu’elle avait demandé au praticien ce qu’il était en train de faire, il s’était contenté de répondre « Je fais ça », ainsi que le rapporte Sky News.

Faits divers

Mondialement reconnu dans son domaine, Simon Bramhall a démissionné de son poste à l’hôpital Queen Elizabeth de Birmingham en 2014. Pour justifier son comportement, le chirurgien a tenu à « rassurer ses patients sur le fait qu’il n’y a eu aucun impact sur la qualité de ses résultats cliniques ». Tout cela n’était selon lui qu’une « tentative mal évaluée de relâcher la pression qui règne dans la salle d’opération. »

Tous savoir sur L’actualité des faits divers c’est par la

2 de 2Suivante