Selon une nouvelle étude sérieuse, voici le type d’homme qui donne le meilleur de lui-même au lit.

étude sérieuse

Une étude sérieuse l’annonce : bouillonner d’ardeur. C’est un plaisir intense, foudroyant qui survient brutalement après une période de plaisir.

C’est la jou.iss.ance la plus intense que peut ressentir un être humain, le plus haut point du plaisir sxuel ! étude sérieuse

S’ensuit un moment de détente, de bonheur et d’apaisement.

Pendant l’org.as.me de la femme, le clit.o.ris se rétracte, le vagin subit une dizaine de contractions involontaires, le périnée et l’utérus se contractent par saccade. Les premières contractions sont les plus intenses puis elles diminuent en fréquence et en intensité.

hommes au lit

Parallèlement, on peut observer que les tétons pointent, le cœur s’accélère et les vaisseaux sanguins se dilatent, provoquant des rougeurs de la peau. Tout est stimulé pendant ce plaisir suprême dont raffolent les femmes. Et c’est normal : l’org.a.sme entraîne une sécrétion d’endorphine, la molécule du bonheur, qui procure une sensation de bien-être inégalée.

Quels sont les différents types d’org.as.mes ?

Il existe deux principaux types d’org.a.smes : l’or.gasm.e cli.tori.dien et l’or.ga.sme va.gi.nal.

féminin

L’org.asm.e cl.ito.ridien est l’org.as.me le plus fréquemment obtenu et le plus facile à atteindre, il se déclenche par stimulation du cli.to.ris, petit organe situé entre les lèvres, à l’avant du s.e.x.e. Facilement accessible et très sensible, il peut survenir grâce à de simples caresses.

type d’homme

L’orga.sm.e vag.inal est déclenché par la stimulation du pointG situé à environ 4 cm de l’entrée du va.gi.n. Il a la forme d’une petite boule palpable de moins d’un centimètre qui augmente de taille lors d’une stimulation. Situé du côté de la vessie, il n’est pas rare d’aller faire un tour aux toilettes après un or.ga.sme vagi.nal. L’org.as.me vag.inal serait plus profond et plus intense que l’or.gas.me clit.orid.ie.n. Ce qui est certain, c’est que certaines positions permettent une plus grande pression du s.e.x.e de l’homme contre le point G et facilitent l’org.as.me vagi.n.al.

la suite sur la page suivante de cette étude sérieuse =>

Précédente1 de 2