Vidéo : un rappeur écrit une chanson en hommage à Maëlys, émouvant.

Maëlys

Rappeur : Je ne sais pas trop chanter, mais ça vient du plus profond de mon âme. Dans un morceau de rap mis en ligne, le Marseillais Mone Lakame rend hommage à Maëlys, la fillette dont Nordahl Lelandais a avoué le meurtre. Ce qu’il lui est arrivé, peut arriver à chacun.

« Je n’ai pas pu te dire au revoir, mais comment savoir que ce soir-là, c’était ton dernier regard que tu m’adressais tendrement toi mon enfant, chante le rappeur amateur de 35 ans, sur des photos de la petite fille. J’ai mal Maëlys, te voir partir comme ça pour moi est un vrai supplice. Je n’ai pas pu te protéger, c’est ce qui me rend le plus triste. »

rappeur

Interrogé par 20 Minutes, Mone Lakame explique sa démarche. « Je pense que comme tous les Français, j’ai été pris aux tripes. On a vécu cette histoire comme si on y était, seconde par seconde. Je suis papa d’un petit garçon et j’ai eu l’impression qu’à travers Maëlys, on kidnappait mon fils », confie-t-il.

Le rappeur dit avoir hésité avant de mettre en ligne le morceau, par peur de gêner la famille. Mais la mère de l’enfant a partagé la chanson sur son profil Facebook et la vidéo a été vue plus de 400 000 fois.

hommage

MAËLYS SONG – Mone Lakame – Prod by TNS

La vidéo du rappeur Mone Lakame, publiée sur sa page FB, a déjà été vue plus de 400 000 fois. Postée il y a cinq jours, le Marseillais ne s’attendait pas à un tel engouement autour de sa composition. La chanson intitulée Maëlys Song a été écrite comme un exutoire face à l’affaire Maëlys dont il a suivi les rebondissements, comme tous les Français.

Nordahl Lelandais

Lui-même père d’un petit garçon, les aveux de Nordahl Lelandais l’ont beaucoup touché. Après avoir passé une nuit à y penser, le rappeur amateur a décidé de retranscrire ses émotions en se mettant à la place des parents.

chanson

Le post de sa vidéo est accompagné d’un commentaire dans lequel il explique : « Je ne sais pas trop chanter, mais ça vient du plus profond de mon âme, car ce qu’il lui est arrivé, peut arriver à chacun de nous ».

Maëlys

Une démarche qui peut diviser sur les réseaux sociaux, mais Mone Lakame s’en doutait. Dans un entretien accordé , l’ancien Grenoblois déclare : « J’ai hésité à la mettre en ligne sur ma page. Je me demandais si ce n’était pas déplacé comme la petite n’est plus là. Je ne voulais pas créer de malentendus pour surfer sur ce drame ».

A découvrir : Mone Lakame, rappeur – Demotivateur – le lien