Un animateur raconte ses folles soirées d’ivresse avec JOHNNY.

animateur

Avant que j’ou­blie, un animateur, Patrick Sébas­tien est revenu sur une de ses folles nuits avec Johnny Hally­day. À l’époque, dans les années 1990, Dans la vie de Johnny, il y a eu la musique, les femmes, l’argent et les fêtes bien sûr. Joyeux luron.

L’idole des jeunes faisait partie de ceux qui rentrent aux premières lueurs de l’aube après une soirée déchaî­née. Son ami Patrick Sébas­tien qui était animateur s’en souvient très bien et raconte dans les colonnes de France Dimanche une de leurs nuits d’an­tho­lo­gie.

Joyeux luron

l’ani­ma­teur du Plus Grand Caba­ret du Monde noie dans l’alcool la perte de son fils Sébas­tien, décédé à 19 ans dans un acci­dent de moto. “Pendant 10 ans, j’ai bu un litre et demi de whisky par jour” confesse-t-il avant de pour­suivre “mais je vous le jure sur la tête de ma fille, ça fait trente ans que je n’ai pas pris une cuite !

Patrick Sébastien

Si “on ne se remet jamais” de ce genre de drame, le saltim­banque de la télé­vi­sion française trouve la force d’avan­cer et de se recons­truire, notam­ment grâce à Natha­lie, ou Nana comme il la surnomme. Seule personne à l’avoir « appri­voisé ». Ensemble, ils adoptent la petite Lilly à Tahiti, en 2007.

Johnny

Aujourd’­hui, de ces heures sombres restent toute­fois des souve­nirs impé­ris­sables comme cette fameuse soirée avec le Taulier.

L’idole des jeunes

Tous deux éméchés, les compères finissent par reprendre en choeur l’un des tubes de Johnny avant que ce dernier ne s’in­ter­rompe en lui lançant : “Euh, je m’ar­rête parce que Johnny tu le fais mieux que moi”.

folles nuits

Pas de doute, “c’est dire l’état dans lequel on était tous les deux”, conclut Patrick Sébas­tien.

animateur

Métier à découvrir : JeSuisAnimateur.fr, le MUST de l’animateur (presque) parfait ! lire