Salon de l’agriculture Paris : L’éton­nant cadeau d’un éleveur à Emma­nuel Macron.

Salon de l'agriculture

Emma­nuel Macron n’aura plus besoin de sortir de l’Ély­sée pour avoir des oeufs frais. Au Salon de l’agriculture, le président de la Répu­blique s’est vu offrir par un éleveur une poule nommée Agathe. « Vous la voulez pour l’Ély­sée ? » Devant l’en­thou­siasme de cet éleveur à Paris.

Salon de l’agriculture : Emma­nuel Macron n’a pas pu dire non. Heureu­se­ment, Agathe n’est pas une vache, mais une petite poule trop mignonne qui va désor­mais habi­ter avec le président de la Répu­blique à l’Ély­sée.

éleveur

Le chef de l’État était en dépla­ce­ment au Salon de l’agri­cul­teur qui a ouvert ses portes aujourd’­hui, samedi 24 février, au parc des expo­si­tions de Paris Expo Porte de Versailles.

Sifflé par une partie des expo­sants, le mari de Brigitte Macron n’a pas vrai­ment passé une jour­née repo­sante. Mais il a aussi au détour des allées de la mani­fes­ta­tion rencon­tré quelques agri­cul­teurs très heureux de pouvoir parta­ger un moment lui.

Emmanuel Macron

Parmi eux, cet éleveur de poules a fait une appa­ri­tion remarquée sur BFM TV grâce à la fameuse Agathe, une poule immé­dia­te­ment adop­tée par Emma­nuel Macron.

Salon de l’agricultureb : Encore débu­tant dans l’éle­vage de galli­na­cés, le succes­seur de François Hollande pourra comp­ter sur les conseils de l’éleveur : « Je vous l’offre et puis je vous donne­rai ce qu’il faut pour la nour­rir », lui a-t-il promis. De quoi rendre heureux Emma­nuel Macron, qui était jusqu’à lors dépen­dant de l’un de ses Minis­tères pour ses oeufs : « Je les prends parce qu’aujourd’­hui, c’est le Minis­tère de l’In­té­rieur qui me les four­nit, ils ont des poules, c’est vrai ! »

Salon de l'agriculture Paris

Touché par la joie du président de la Répu­blique de possé­der sa première poule, l’éle­veur a cru bon d’en propo­ser à Emma­nuel Macron « une deuxième ». Ce dernier a quand même pointé du doigt un petit problème : « Simple­ment, il faut qu’on trouve un système pour la proté­ger du chien. » Nemo ne rate en effet pas une occa­sion de se faire remarquer. Il serait à coup sûr ravi de pour­suivre un ou deux poulets dans les jardins de l’Ély­sée…

Salon de l'agriculture

A découvrir : Les tarifs – Salon International de l’Agriculturevoir