Les derniers secrets de l’affaire sur le meurtre de Maëlys.

Meurtre de Maëlys

Meurtre de Maëlys : Nordahl Lelandais n’a toujours pas décrit comment est morte la petite fille. L’ancien militaire aurait toujours la volonté de s’expliquer : attend-il d’aller mieux ou attend-il les résultats des analyses scientifiques pour ne pas être contredit ?

Nordahl Lelandais a avoué avoir tué Maëlys, un meurtre horrible. Mais il a refusé de répondre aux questions des juges jeudi 22 février, se disant incapable de s’exprimer convenablement à cause de son traitement médical. Il aurait demandé un peu de temps et assuré qu’il livrerait bientôt sa version des faits.

analyses scientifiques

Les enquêteurs ne croient pas à la thèse de l’accident avancée par le prévenu. Ils comptent sur les analyses scientifiques pour mettre Nordahl Lelandais face à ses contradictions. Une source proche du dossier a fait savoir au Dauphiné Libéré que Maëlys avait sans doute « perdu beaucoup de sang » après avoir été tuée.

Nordahl Lelandais demeure hospitalisé en psychiatrie, « dans une cellule individuelle, capitonnée et surveillée », les médecins craignant un suicide.

corps humain

Quand Nordahl Lelandais disait savoir comment faire disparaître un corps humain

Dans les colonnes du dernier numéro de Paris Match, un ami de Nordahl Lelandais confie une petite anecdote qui semble prendre un tout autre sens aujourd’hui. « En 2014, on a trouvé un corps dans les gorges de Chailles. On l’a signalé, on a su ensuite qu’il s’agissait d’un Roumain qui était tombé en s’échappant d’un cambriolage. Nordahl m’a dit : ‘Ah ! Je sais comment dissimuler quelqu’un de façon à ce qu’on ne le retrouve jamais.’ Ça m’a fait froid dans le dos », se souvient cet ami du principal suspect dans l’affaire Maëlys. Pour rappel, Nordahl Lelandais est également mis en examen dans le dossier Arthur Noyer, dont le corps a aussi été retrouvé plusieurs mois après sa disparition.

justice pour Maëlys

Nordahl Lelandais, un autre homme à partir de 2005 ?

Comme le rapporte Paris Match, Nordahl Lelandais aurait changé de comportement à son retour de sa seconde « opération extérieure » avec l’armée en 2005. « Depuis, il avait de fréquentes crises d’angoisse », confie un intime qui estime que Nordahl Lelandais n’était pas du genre à tomber dans la mythomanie.

La suite sur le meurtre de Maëlys ! les secrets ==> page suivante =>

Précédente1 de 2