Selon certains proches de Johnny, Laeticia Hallyday serait le diable en bouclettes.

diable

Le diable en bouclettes, l’expression fait froid dans le dos, surtout quand il s’agit de la femme du rockeur Johnny Hallyday, mais selon les proches ce serait le cas. Laeticia Hallyday n’aurait jamais fait l’unanimité auprès de l’entourage de Johnny.

Quand les proches de Johnny Hallyday le mettaient en garde contre Laeticia… Depuis que Laura Smet a annoncé, par l’intermédiaire de ses avocats, qu’elle contestait le testament de son père, lequel confie « l’ensemble de son patrimoine et l’ensemble de ses doits artistiques » à son épouse, Laeticia Hallyday est attaquée de toutes parts en la traitant avec cette expression « le diable en bouclettes ».

Harcelée par les fans de son défunt époux, qui l’accusent de manipulation, la maman des petites Jade et Joy fait aujourd’hui l’objet de nombreuses révélations indiscrètes dans la presse.

D’après les informations du Parisien, les proches de Johnny Hallyday auraient toujours vu « d’un mauvais œil » sa relation avec Laeticia et ce, dès leur première rencontre dans une boîte de nuit de Miami, détenue par le père de cette dernière, en 1995. Méfiants, certains de ses collaborateurs lui auraient même conseillé de prendre ses distances avec la jeune femme : « Méfie-toi, c’est le diable en bouclettes« , disaient-ils.

elle

Des avertissements auxquels le Taulier n’a finalement guère prêté attention, la laissant même « faire le ménage dans son entourage en éliminant des gens qui ne pouvaient plus rien lui apporter« , peut-on lire.

Prise dans une véritable tempête médiatique, Laeticia Hallyday est également accusée d’avoir écarté les deux aînés de Johnny, David et Laura, à qui elle aurait interdit de se rendre à son chevet. « Quand ils se pointent un soir pour voir leur père, c’est Laeticia qui ouvre la porte, qui leur barre la route et qui leur dit que leur père est fatigué et qu’il ne veut pas les voir« , a déclaré Renaud Revel, journaliste et biographe de l’idole des jeunes, dans TPMP, le mardi 13 février. De quoi entacher encore un peu plus l’image de la veuve éplorée…

le diable en bouclettes

Précédente1 de 2