Palmarès : Devinez quelle est la ville la plus accueillante de France ?

ville

La ville N°1 en France, le classement vient de tomber, voici pour vous le top 10, en quête d’un petit coin de paradis à l’ambiance chaleureuse et conviviale sans quitter notre très cher pays ? Ne cherchez plus Airbnb dévoile le classement villes françaises les plus accueillantes.

Depuis 2015, le site de location établit son palmarès à partir des notes laissées par les voyageurs à leurs hôtes. Pour la deuxième année consécutive, Colmar (région Grand Est) est LA ville de France où il fait bon se balader et échanger avec les habitants. Une destination appréciée pendant la période de Noël, notamment pour ses marchés. Selon les utilisateurs du site, on est également les mieux reçus à Nîmes en seconde position et Arles à la troisième place.

colmar

Découvrez le top 10 ci-dessous :

1. Colmar

2. Nîmes

3. Arles

4. Chamonix

5. Annecy

6. Honfleur

7. La Teste-de-Buch

8. Reims

9. Cannes

10. Vannes

Le classement s’est appuyé sur les destinations où les Français partent en vacances, à l’exception des dix principales agglomérations urbaines (comme Paris ou encore Lyon, Marseille Aix-en-Provence).

la ville

Le Sud bien représenté

Viennent ensuite dans le classement d’Airbnb deux villes du sud de l’Hexagone, Nîmes et Arles, connues pour leur héritage romain, et leur arène.

Un trio de tête suivi par deux localités de Haute-Savoie que sont Chamonix et Annecy; la première réputée pour ses pistes de ski, la seconde pour son lac et ses canaux sinueux. Enfin, dans la deuxième partie du classement, se trouvent les villes d’Honfleur, de la Teste-de-Buch, de Reims, de Cannes et de Vannes.

france

Vous savez désormais quelle destination choisir pour votre prochain week-end.

Ces villes où les transports en commun sont gratuits

La Mairie de Paris lancera une enquête sur un modèle économique permettant la gratuité des transports en commun dans toute la métropole d’ici à 2020. D’autres villes françaises ont déjà sauté le pas de la gratuité, en voici quelques exemples.

En France, 23 réseaux de transports sur 250 sont gratuits. Jean Legendre, ancien maire de Compiègne est le premier en Europe à avoir pris la décision de rendre gratuits les transports en commun de sa ville. L’idée était de permettre aux habitants non véhiculés d’avoir accès au centre-ville. Son projet a séduit d’autres villes comme Gap en Provence-Alpes-Côtes d’Azur.

À Châteauroux en Centre-Val de Loire, les bus circulaient pratiquement vides en 2001. Les transports en commun ne représentaient que 14% du budget. Un an après l’instauration de la gratuité, la fréquentation a connu une forte hausse de plus de 80%. Un bilan satisfaisant pour la ville.

La dernière en date : Dunkerque

Les 200.000 Dunkerquois peuvent se déplacer gratuitement à travers le réseau DK Bus Marine tous les week-end. Cette mesure, défendue par Patrice Vergriete, président de Dunkerque Grand Littoral, risque d’évoluer et de s’appliquer à tous les jours de la semaine au cours de l’année 2018.

Le maire espère convertir au bus les habitants qui fréquentent peu le réseau de transport local. Les bénéfices étant de 4,5 millions d’euros par an grâce à la vente des titres de transport, ce manque à gagner ne représentait que 10% du budget des transports en commun, expliquant ainsi la facilité de l’adoption de cette mesure.

A savoir, pour ton bien-être : Dans quelle ville de France devrais-tu vivre ? – Demotivateurlire