La France en DEUIL, après Johnny un autre grand chanteur vient de disparaître .

Jacques Higelin mort

La France en deuil ! Chanteur et véritable bête de scène, il était un poète du rock. L’auteur de « Champagne pour tout le monde » et de « Tombé du ciel » est mort vendredi à Paris, à l’âge de 77 ans. Nous lui rendons hommage aujourd’hui.

Avec la disparition du chanteur Jacques Higelin, mort vendredi 6 avril à Paris, la scène musicale française perd un personnage engagé et atypique, un poète fantasque de la chanson française. Jacques Higelin naît le 18 octobre 1940 à Brou-sur-Chanteraine (Seine-et-Marne) d’un père alsacien et d’une mère belge. Il est issu d’un milieu modeste mais son père cheminot joue du piano et consacre son temps libre à la musique. L’enfant est bercé par les grands chanteurs de l’époque comme Maurice Chevalier et Charles Trenet, ce qui l’influencera plus tard.

décès de Jacques Higelin

A 14 ans, il quitte l’école et commence par exercer comme cascadeur puis comme acteur. Il se retrouve dans une comédie musicale, Nouvelle Orléans, aux côtés du jazzman américain, Sidney Bechet. Au début des années 1960, il s’inscrit aux cours d’art dramatique de René Simon, puis part au service militaire. Après son passage à l’armée, il tourne plusieurs films et joue au théâtre et dans des cafés-théâtre.

Fin 1964, il fait la connaissance à la Vieille Grille de la chanteuse Brigitte Fontaine. C’est une rencontre déterminante. Le duo se produit sur les scènes pari­siennes et enregistre plusieurs chansons. Ils sortent un album en 1966, 12 chansons d’avant le Déluge. En 1969, il sort un album avec le compositeur Areski Belkacem, un de ses amis de régiment. Higelin lui présente Brigitte Fontaine qui deviendra sa compagne. Fontaine et Belkacem l’incitent à tenter une carrière solo.

Higelin Jacques

En 1971, sort son premier album solo Jacques Crabouif Higelin. Puis il fait une pause, quitte Paris, et entre 1971 et 1973 vit dans des communautés dans les Alpes ou le Lubéron. Il s’oriente ensuite vers le rock, provocateur et sombre. C’est l’album BBH 75 en 1974 puis l’album Irradié en 1976, auquel participe Louis Bertignac, futur guitariste du groupe Téléphone.

La France en DEUIL

Avec l’album Alertez les bébés ! en 1976, il reçoit le Prix de l’Académie Charles-Cros. Il marque pour l’artiste la reconnaissance publique et critique. Son premier très gros succès est avec la chanson Pars dans l’album No Man’s land en 1978.

Précédente1 de 2