Deuil : Disparition d’une légende du football suite à un cancer.

légende

Légende du football : les hommages des acteurs du monde du football affluent. « C’est un coup dur, a notamment commenté Michel Hidalgo, son prédécesseur à la tête des Bleus. Je savais qu’il avait des problèmes de santé mais pas à ce point ».

Henri Michel est mort ce mardi matin, à l’âge de 70 ans, des suites d’un cancer, une maladie dont il souffrait depuis plusieurs années. Ancien joueur et capitaine emblématique du FC Nantes, il avait notamment remporté trois titres de champions de France et une Coupe de France avec les Canaris .. une vraie légende !

Henri Michel avait également été un joueur important de l’équipe de France dans les années 1970, avant d’en devenir le sélectionneur entre 1984 et 1998. Il avait aussi été sacré champion olympique à la tête des Bleuets, en 1984.

cancer

Depuis l’annonce de son décès, les hommages des acteurs du monde du football affluent. « C’est un coup dur, a notamment commenté Michel Hidalgo, son prédécesseur à la tête des Bleus. Je savais qu’il avait des problèmes de santé mais pas à ce point ».

Le FC Nantes est orphelin après l’annonce de la mort d’Henri Michel. Atteint d’un cancer, l’ancien joueur emblématique des Canaris est décédé ce mardi des suites de cette longue maladie. Les hommages se multiplient.

Disparition

16:06 – Alain Giresse raconte la succession entre Henri Michel et Michel Hidalgo

Henri Michel est une légende au FC Nantes mais Henri Michel c’est également le sélectionneur de l’équipe de France lors de la Coupe du monde 1986. Sur l’Equipe, Alain Giresse témoigne du changement entre Hidalgo et Henri Michel : « Quand il a pris l’équipe de France en 1984 jusqu’à cette Coupe du monde 1986 où il nous a amenés à la troisième place, il avait su prendre cette équipe qui était déjà bien installée, se fondre là-dedans en apportant sa touche personnelle. Et nous, nous avons adhéré, tout en le tutoyant puisqu’on avait joué contre ou avec lui, et tout se passait bien. »

16:13 – Claude Le Roy : « C’était le plus beau joueur dans le foot français en terme d’élégance et d’efficacité » une légende …

Ancien sélectionneur de la Côte d’Ivoire, Claude Le Roy s’est exprimé pour l’Equipe sur la disparition d’Henri Michel : « Ça faisait six mois que je n’arrivais plus à le joindre. On s’est retrouvés si souvent au fil de nos parcours. On est devenus comme ça des copains, on aimait bien se revoir. Ce qui l’a meurtri, c’est la façon indigne dont il a été limogé de l’équipe de France après ce match à Chypre. Comme si on n’avait pas le droit de faire un nul à Chypre… Ça ressemblait presque à une organisation pour le débarquer. Il a toujours souffert de ça en considérant et à juste titre qu’il avait beaucoup donné au foot français. C’était le plus beau joueur dans le foot français en terme d’élégance et d’efficacité. C’était un vrai mec bien mais qui a eu un incroyable déficit de reconnaissance de la part des instances du foot français. Quand on voit tout ce qu’il a réalisé comme joueur et comme entraîneur… »

football

16:20 – Platini : « Je suis très triste »

Michel Platini s’est exprimé auprès de l’AFP après le décès de l’ancien sélectionneur Henri Michel. Pour rappel, le numéro 10 des Bleus a pris la succession de l’ancien Nantais à la tête de l’équipe de France : « Outre sa carrière monumentale, Henri était un homme exceptionnel. Un ami d’une fidélité et d’une loyauté rares. Un compagnon avec lequel vous pouviez aller jusqu’au bout du monde sans jamais douter de son soutien et de sa présence. Je suis très triste. »

16:25 – Mavuba rend hommage à Henri Michel

Ancien capitaine de Lille, Rio Mavuba est l’un des joueurs de la nouvelle génération à rendre hommage à l’ancien grand joueur qu’était Henri Michel. Su son compte twitter il poste une photo et un petit texte très sobre mais qui montre son profond respect envers l’homme et le joueur : « Mes très sincères condoléances à la famille d’ Henri Michel. Reposez en paix et encore merci pour tout ce que vous nous avez apporté. »

Henri Michel

16:30 – Bruno Bellone : « Un bon mec, un confident, un ami »

Bruno Bellone est bouleversé après la mort d’Henri Michel. Comme quasiment tous les témoignages depuis ce midi, l’ancien joueur parle de l’homme extraordinaire qu’était Henri Michel sur le site de l’Equipe : « Un mec entier qui ne se gênait pas de dire ce qu’il pensait, un bon mec, un confident, un ami. Quelqu’un qu’on va regretter. Il a fait du bon boulot, il a été champion olympique, il nous a emmené en demi-finale de la Coupe du monde en 1986. Après les matches, parfois on prenait un verre, ou il venait parler dans la chambre. C’était quelqu’un que l’on respectait parce qu’il faisait ce qu’il disait. »

16:38 – Le site du FC Nantes fermé après la mort d’Henri Michel

Pour rendre hommage à Henri Michel, le club à travers son président Waldemar Kita a décidé de suspendre son site internet. Si vous décidez en ce moment d’aller sur le site internet du club, vous trouverez juste une photo d’Henri Michel en noir et blanc en guise d’hommage. Le président Kita a décidé de fermer le site pendant 24 heures. Pour rappel, le club vient de fêter ses 75 ans et avait rendu un bel hommage il y a quelques jours à Henri Michel sans savoir qu’il allait partir aujourd’hui…

légende du football

16:45 – Waldemar Kita : « C’est un jour très triste »

Le président du FC Nantes a rendu un bel hommage suite à la mort d’Henri Michel pour Presse Océan : « C’est un moment très triste, juste après l’anniversaire des 75 ans du FC Nantes, où il a été élu joueur légendaire du club. C’est un jour très triste. Henri Michel était un joueur exceptionnel mais surtout une bonne personne. Il était très ami, copain avec tout le monde, il protégeait les joueurs, il était un père spirituel pour ses coéquipiers. Il a vraiment marqué le foot nantais mais aussi le football français. En tout cas, nous allons réfléchir à comment lui rendre un bel hommage à l’occasion du prochain match à la Beaujoire, contre Montpellier. Et en signe de deuil, j’ai demandé à ce que le site internet du FC Nantes soit fermé pendant 24 heures. »

16:50 – La maire de Nantes rend hommage à Henri Michel

Johanna Rolland, maire de Nantes a témoigné de sa tristesse après l’annonce de la mort d’Henri Michel dans un communiqué : « J’ai appris avec tristesse le décès d’Henri Michel, ancien joueur du FC Nantes et de l’Equipe de France, à l’age de 70 ans. J’ai une pensée pour sa famille, ses proches et l’équipe du FC Nantes, auxquels j’adresse mes plus sincères condoléances. »

platini

16:56 – Olivier Rouyer : « C’était un bon mec que j’appréciais »

Olivier Rouyer était le coéquipier d’Henri Michel en équipe de France et comme l’ensemble du monde du football, il a rendu un hommage appuyé envers l’homme et le joueur sur le site de l’Equipe : « C’était un bon mec que j’appréciais, chambreur sur le terrain. Un fin technicien, teigneux, agressif, meneur d’hommes. Comme adversaire, il inspirait le respect. Sous l’ère José Arribas et Jean Vincent, le jeu à la Nantaise, il en a été dépositaire, c’est lui qui donnait le timing. Il représente quelque chose du football de l’époque. C’était une forte personnalité, quelqu’un de très agréable en équipe de France. Il était un peu intimidant pour un jeune joueur, mais c’était quelqu’un qui savait accueillir. C’est quelqu’un d’important du football qui nous quitte. »

17:03 – Daniel Xuereb a mangé avec Henri Michel il y a trois semaines

Champion olympique en 1984 avec Henri Michel à la tête de cette équipe de France, Daniel Xuereb est resté très proche de son ancien sélectionneur. Tellement qu’il a mangé avec lui, trois semaines avant sa mort comme il explique sur le site de l’Equipe : « J’ai eu la chance avec Michel Mézy de partager un repas avec Henri il y a trois semaines. On a bien rigolé, même si je connaissais son état de santé. Et là, il s’en va et ça fait mal. Je le considérais comme un ami. C’était quelqu’un de droit, d’honnête. Sur le terrain, c’était un entraîneur exigeant, qui savait ce qu’il voulait, et pour lequel vous aviez envie de vous battre. Un gars qui inspirait le respect, la droiture. J’en garde des souvenirs extraordinaires. Dans ce dernier repas, on a discuté de nos épopées. C’est quelqu’un qui n’a jamais fait de bruit, d’esbroufe, ne se plaignait jamais… même s ‘il n’en pensait pas moins… Il y en a qui se sont régalés à le tuer par derrière. Ça, il ne l’oubliait pas. Il aimait les choses franches. »

17:08 – Di Meco : « Henri, c’était la classe »

Eric Di Meco ancien international et désormais consultant pour BFM Sport a témoigné cet après midi après la mort d’Henri Michel. Il souligne sa fidélité avec le FC Nantes et son talent tout simplement : « Henri Michel a été un formidable joueur, 58 sélections en tant que milieu défensif. A l’époque, tu avais des milieux destructeurs. Et Henri, c’était la classe. Fidèle au FC Nantes, 58 sélections au compteur à l’époque, ça fait beaucoup. »

légende

17:13 – Kalou : « Il a su me défendre et me faire confiance »

Sélectionneur de la Côte d’Ivoire entre 2004 et 2006, Henri Michel a marqué les esprits en amenant la sélection au Mondial, c’est une légende chez nous. Son ancien joueur, Bonaventure Kalou lui rend hommage dans des propos relayés par le site de l’Equipe : « A titre personnel, il m’a toujours soutenu. J’avais souvent été l’objet de vives critiques de l’opinion sportive en Côte d’Ivoire lors des qualifications au Mondial 2006, mais il a su me défendre et me faire confiance. Il y avait une sorte d’affinité entre nous. J’ai énormément de reconnaissance pour tout ce qu’il a fait pour moi. On avait aussi la même vision du football. On partageait sur le terrain et en dehors. »

17:19 – Bossis : « C’était mon idole » une légende du foot

Maxime Bossis, l’une des légendes du FC Nantes a une nouvelle fois rendu hommage à Henri Michel, mort ce midi des suites d’un cancer. Pour l’Equipe il explique que le jeu à la nantaise c’était lui : « Henri, c’est le joueur le plus emblématique de l’histoire du FC Nantes, celui qui a le mieux symbolisé le jeu à la nantaise. La classe, l’élégance, c’était le meilleur joueur français de sa génération. C’était mon idole, avec Marius Trésor. Un joueur immense. Quand on est jeune et qu’on débarque dans le vestiaire du FCN, on commence par lui dire vous. Mais très vite et très gentiment il m’avait dit: « dans le football on se tutoie ». Il savait nous mettre à l’aise, et pourtant c’était un seigneur à Nantes. »

17:24 – L’hommage de la ministre des Sports après la mort d’Henri Michel, il entre dans la légende …

Plus qu’un simple joueur de football, Henri Michel a enchanté la France grâce à son titre olympique en 1984 où encore la troisième place lors de la Coupe du monde deux ans après. Dans un tweet, la ministre des Sports, Laura Flessel présente ses condoléances à la famille d’Henri Michel.

17:29 – Saint-Etienne salue la mémoire d’Henri Michel

Comme quasiment l’ensemble des clubs français, l’AS Saint Etienne rend hommage à Henri Michel ce mardi. Dans un communiqué, le club retrace notamment son parcours : « L’ancien international et sélectionneur de l’équipe de France Henri Michel est décédé ce mardi à l’âge de 70 ans. Il a été un acteur important des classiques ASSE-FC Nantes qui ont rythmé le football français des années 70. Avec les Canaris, dont il a été le capitaine emblématique, il a remporté trois titres de champion de France (1973, 1977, 1980) et une Coupe de France (1979). Sous le maillot bleu, il a notamment disputé le Mondial 1978. A la tête de l’équipe de France,  Henri Michel a remporté la médaille d’or aux Jeux Olympiques 1984 puis s’est classé 3e du Mondial 1986. Il a également dirigé plusieurs sélections nationales, le Maroc, le Cameroun, la Tunisie et la Côte d’Ivoire. L’ASSE adresse ses plus sincères condoléances à la famille et aux proches d’Henri Michel. »

17:43 – Mickaël Landreau rend hommage à Henri Michel

Mickaël Landreau, autre figure du FC Nantes, a rendu hommage, sur son compte Twitter, à Henri Michel, après l’annonce de sa mort. L’ancien gardien de but des Canaris évoque notamment « les échanges sincères » avec l’ancien joueur et entraîneur.

17:48 – Suaudeau pleure la mort d’Henri Michel, « une légende qui part encore »

Jean-Claude Suaudeau, une autre légende du FC Nantes, a lui aussi fait part de son émotion sur l’antenne de France Bleu, ce mardi, après l’annonce de la mort d’Henri Michel : « C’est un copain qui part encore. Tous ceux qui approchaient Henri l’appréciaient. Sur le terrain il était l’élégance personnifiée, il était trop beau. Il était, c’est bien ce qui est dommage… ».

17:50 – Abdeslam Ouaddou : « Henri Michel était un amoureux du Maroc »

Ancien international marocain, finaliste de la CAN en 2004, Abdeslam Ouaddou la légende a fait part de sa tristesse après l’annonce de la mort d’Henri Michel et a tenu à lui adresser un petit hommage sur les réseaux sociaux : « Je suis triste d’apprendre le décès d’un Grand Monsieur qui a beaucoup compté dans ma carrière. Henri Michel était un amoureux du Maroc, j’ai le souvenir d’ un homme juste, honnête, humble et taquin… Toutes mes condoléances à sa famille et ses proches. »