Ce que l’on sait de l’attaque à la voiture bélier à Toronto (Canada).

voiture bélier

Un acte « délibéré » à la voiture bélier . C’est la conviction des policiers de Toronto quelques heures après le drame qui a frappé la plus grande métropole canadienne. Un homme de 25 ans, au volant d’une camionnette blanche, a fauché des dizaines de personnes sur les trottoirs de l’une des plus grande avenue de la ville.

Un homme de 25 ans au volant d’une camionnette a fauché des dizaines de personnes lundi sur les trottoirs de Toronto faisant 10 m0rts et 15 blessés à la voiture bélier au centre de la plus grande métropole du Canada avec une voiture bélier.

1. Une attaque sur une artère fréquentée à la voiture bélier.

13h26, lundi, la police de Toronto reçoit un appel: une camionnette blanche renverse des piétons dévalant sur les trottoirs de la rue Yonge, une des artères principales de Toronto. Le véhicule parcourt environ 1 kilomètre alors que les piétons sont nombreux à l’heure de la pause déjeuner. « Il y a une femme que j’ai vu se faire percuter, je les ai tous vus s’effondrer un par un », raconte un témoin de l’attaque.

Un premier bilan faisait était de neuf m0rts avant de le relever à la hausse avec 10 victimes et 15 blessés, dont quatre dans un état critique et deux dans un état grave.

2. L’auteur de l’attaque arrêté

Arrivée à 13h30 alors que le conducteur poursuit sa course folle, la police de Toronto a arrêté le conducteur. Si les autorités n’ont pas fourni de détails sur les conditions de l’interpellation, une vidéo de celle-ci a largement tourné sur les réseaux sociaux. On y voit un homme, vêtu de vêtement de couleurs sombres, à côté de la camionnette blanche de location, pointer, le bras tendu, un objet en direction d’un policier armé. « A terre », lance le policier à plusieurs reprises, alors que le suspect s’avance vers lui. « Tirez-moi dessus », rétorque l’homme avant d’être neutralisé.

camionnette blanche

3. Un acte délibéré à la voiture bélier …

« Cet acte semble clairement délibéré », a estimé le chef de la police en expliquant que le chauffeur circulait tantôt sur la chaussée, tantôt sur les trottoirs.

Après avoir consulté les services de renseignement et « à partir de toutes les informations disponibles », le ministre de la Sécurité publique a estimé que ces « événements horribles » ne semblent « aucunement liés à la sécurité nationale ». Implicitement, le ministre canadien écartait toute action d’un individu radicalisé

métropole canadienne

4. Les motivations de l’auteur incertaines

La police a identifié le chauffeur de la fourgonnette comme étant Alek Minassian, 25 ans, un résident de Richmond Hill en banlieue nord de Toronto.
La police a indiqué que l’interrogatoire du chauffeur devait permettre de déterminer « le mobile exact » de cet acte. L’homme était inconnu des services de police.

Toronto

Selon les traces qu’il a laissées sur les réseaux sociaux, il serait étudiant au Seneca College, non loin de l’avenue Yonge, rapporte la correspondante de RFI sur place. L’homme aurait également publié un commentaire sur son compte Facebook se revendiquant appartenir à une révolution des célibataires involontaires, croient savoir certains médias locaux. Il s’agirait d’un mouvement auquel appartient un autre étudiant, un homme qui avait sévit sur un campus en Californie en mai 2014, afin de s’en prendre aux femmes qui obligeraient des gens comme lui à rester célibataire.

voiture bélier

A lire aussi sur d’autres médias : Attaque à la voiture-bélier à Toronto: 10 morts et 15 blessés, le … lien