Les révélations CHOC de Jacques Dutronc sur le cancer de Johnny.

cancer johnny

La musique contre la maladie selon Dutronc. Quand Johnny Hallyday a débuté la tournée des « Vieilles canailles », le public savait qu’il luttait contre le cancer. Mais personne n’imaginait ce qui se passait en coulisses.

Dans les colonnes du dernier numéro de Paris Match, Françoise Hardy se livre comme jamais. Elle explique notamment comment Jacques Dutronc a vécu, aux côtés de Johnny, la tournée des Vieilles canailles, qui est passée par Bruxelles en juin 2017. Et si Dutronc n’était pas très à l’aise… C’était simplement parce qu’il angoissait pour son ami Johnny

Dutronc

«  J’ai trouvé que Jacques était plus à l’aise que lors de leurs premiers concerts  », explique-t-elle dans les colonnes de Paris Match. «  Pourtant, il ne dormait pas tellement, il était angoissé pour Johnny. Il a vraiment cru qu’il n’arriverait pas à terminer la tournée. Il l’a vu souffrir de manière insupportable. Moi, quand je suivais une chimio, il me fallait au moins deux semaines pour m’en remettre. Johnny, lui, suivait son traitement et montait sur scène dès le lendemain. Il a impressionné tout le monde.  »

Françoise Hardy

Elle a parlé directement du cancer avec lui

En coulisses, Françoise Hardy a pu aborder directement la maladie avec la rockstar : «  Il était assis dans un canapé, fatigué. Je lui ai dit : “Tu as de la chance, il y a beaucoup de gens qui prient pour toi.” Quand vous êtes à ce point malade, vous êtes prêt à vous raccrocher à tout pour vivre le plus longtemps possible. Laeticia était là, charmante, ne sachant pas trop quoi dire.  »

pension

Jacques Dutronc extrêmement triste

Enfin, nombreux sont les fans qui ont remarqué l’absence de Françoise Hardy et de Jacques Dutronc lors de l’hommage national à Johnny Hallyday. Elle explique enfin pourquoi ils n’étaient pas présents. «  J’étais en plein enregistrement et je ne voulais pas passer trois heures dans le froid de la Madeleine et prendre le risque de tomber malade  », ajoute-t-elle dans Paris Match. «  Jacques, je peux vous le dire, a été extrêmement triste de la disparition de son ami. Il ne se voyait pas partager sa peine en public. D’autant qu’il appréhende la foule, le fait de voyager  »

cancer johnny