Alerte : Un médecin lance un appel à la vigilance à tous les parents après qu’un bébé de 4 mois ait succombé en buvant son lait.

vigilance

Vigilance bébé : Alex n’avait que 4 mois quand il a tristement quitté notre monde en buvant son lait. C’est Claire Sawyer, sa marraine de 41 ans, qui le gardait ce jour là ! Avis à tous les parents.

Vers 8 heures du matin, elle a installé Alex dans son siège d’auto et elle lui a installé la bouteille, légèrement surélevée pour qu’il puisse boire son lait … un appel à la vigilance pour tous les parents.

médecin

Puis Claire s’est endormie sur le canapé, près du bébé qu’elle croyait en sécurité.

Quand elle s’est réveillé, Alex était parti pour toujours.

Elle a conduit le bébé à l’hôpital de Lincolnshire, en Angleterre, mais il était déjà trop tard. Alex avait du lait dans ses poumons.

bébé

Claire Sawyer a été arrêté, suspectée d’avoir tué Alex. Mais l’enquête n’a jamais permis de déterminer hors de tout doute que c’est sa décision de surélever la bouteille qui avait vraiment enlevé la vie à son bébé.

De plus, Alex avait les deux jambes cassées, des blessures considérées comme étant «non-accidentelles» mais tellement de gens l’ont manipulé à l’hôpital que les enquêteurs n’ont pas pu prouver que Claire était responsable de ces blessures.

parents

Les parents Chloe Masters et Michael Trotter étaient dévastés.

Ils sont appris plus tard que Claire avait pris des comprimés de diazepam pour un mal de dos. Elle avait aussi déjà eu des problèmes de cocaïne, d’héroïne et de cannabis dans le passé. Les rapports toxicologiques ont toutefois démontré que Claire n’avait pas d’alcool ou de drogues illégales dans son système.

avis tous les parents

Dr Russell Wate, qui a écrit le rapport médical final d’Alex, a tout de même tenu à avertir les parents que de laisser un enfant avec une bouteille surélevée sans surveillance est extrêmement dangereux, même si ce n’est pas illégal. Aussi, on ne devrait jamais laisser un enfant dormir dans un siège de voiture puisqu’il risque de s’étouffer.

A lire également : Toxicomanie chez l’adolescent : la vigilance des parents n’est pas inutile – ici