Michael Schumacher coma : Après 4 ans, la nouvelle tombe.

vérité Michael Schumacher

Un proche de Michael Schu­ma­cher accuse la famille du cham­pion de ne « pas dire la vérité »

LE CHAM­PION DE F1 EST SOUS SURVEILLANCE MÉDI­CALE DEPUIS 2014 . La famille de Michael Schu­ma­cher tente­rait-elle de cacher la vérité concer­nant son état de santé ? Willi Weber, son ex-mana­ger, n’a plus aucune nouvelle du pilote de Formule 1 et n’est plus auto­risé à lui rendre visite depuis plusieurs années.

Schumi

Willi Weber, l’ancien mana­ger de Michael Schu­ma­cher, brise le silence sur le Michael Schumacher coma. Alors que l’état de santé du cham­pion de F1 suscite de nombreuses inter­ro­ga­tions depuis son acci­dent de ski en 2013, l’homme d’affaires, à l’origine de sa brillante carrière, doute que son ancien protégé ne se porte aussi bien que sa famille le prétend. « Je trouve très regret­table que les fans de Michael ne connaissent pas son état de santé. Pourquoi ne leur disent-ils pas la vérité ? », s’inter­roge-t-il dans les colonnes du jour­nal alle­mand TZ.

Plus éton­nant encore, Willi Weber a l’inter­dic­tion formelle de rendre visite à Michael Schu­ma­cher, qu’il côtoie pour­tant depuis ses débuts. « La famille Schu­ma­cher semble avoir peur de moi. J’ai envoyé des fleurs et des cartes pour son anni­ver­saire, mais je n’ai pas eu de réponse. Ça me rend triste. Il semble y avoir la peur que je révèle quelque chose sur l’état de Michael, mais je ne ferais jamais cela. Je signe­rais même un accord de non-divul­ga­tion. »

miracle

Mis à distance du célèbre pilote auto­mo­bile, Willi Weber n’est d’ailleurs pas en mesure de confir­mer son trans­fert dans une clinique spécia­li­sée du Texas, comme l’avait révélé le maga­zine alle­mand Bravo, en septembre dernier. Si le mystère reste entier, son atta­chée de presse Sabine Kehm a récem­ment évoqué un projet de musée consa­cré à sa carrière : « Durant toutes ses années en acti­vité, Michael a conservé la plupart de ses voitures et de nombreuses combi­nai­sons et casques. Nous avons toujours eu à l’esprit de les rendre dispo­nibles au public. » L’utili­sa­tion du pronom »nous » lais­sant penser à certains qu’il est suffi­sam­ment conscient pour avoir aider à prendre cette déci­sion…

Michael Schumacher formule 1

Source : Michael Schumacher coma : Gala

2 de 2Suivante