Absence de Jean-Jacques Goldman, cela dure depuis 15 ans.

absence

Jean-Jacques Goldman absence : A l’honneur dans Goldman, 40 ans de chansons, le chanteur est depuis 2003 le grand absent de la chanson française.

Un dernier album, et puis s’en va, absence totale. En 2003 sortait Un tour ensemble, la capta­tion live de la tour­née qui avait suivi l’album Chan­son pour les pieds. Depuis plus rien, ou plus grand chose. Plus d’albums de Jean-Jacques Gold­man, en tous cas, qui s’est mis en retrait, écri­vant parfois pour les autres, à l’image de Chez nous, un récent duo entre Soprano et Patrick Fiori présent sur le disque de ce dernier.

hommage Jean-Jacques Goldman

Certes, durant cette quin­zaine d’années, Gold­man n’est pas resté complè­te­ment absent de la chan­son, écri­vant le plus souvent pour le même Patrick Fiori, Liane Foly, Garou, Calo­gero, ou encore Céline Dion. Sans oublier ses acti­vi­tés avec les Restos du Coeur, avec lesquels il a pris ses distances depuis 2015, s’expliquant ainsi :  » Je suis trop âgé pour conti­nuer à repré­sen­ter l’es­prit des Enfoi­résOn prépare la relève depuis quelques éditions .

40 ans de chan­sons

Une équipe rajeu­nie prend de plus en plus les choses en main et de jeunes artistes s’im­pliquent. À 65 ans et après trente ans d’En­foi­rés, je crois qu’il est temps de passer la main. Je n’ai plus la créa­ti­vité, les idées, la moder­nité que néces­site une telle émis­sion. »

chanson française

Le 11 octobre 2017, Jean-Jacques Gold­man a fêté ses 66 ans, un âge auquel nos chan­teurs sont géné­ra­le­ment toujours en acti­vité. Pas lui. Tandis que TF1 lui rend hommage ce vendredi 26 janvier à 21 heures au travers de l’émis­sion Gold­man, 40 ans de chan­sons, JJG est à la fois absent et omni­pré­sent dans la variété française. Et, les rares fois ou il a pris la parole, c’est pour expliquer qu’il n’a pas de projets d’albums, et encore moins de tour­nées en vue. 

Jean-Jacques Goldman absent

En revanche, la porte n’est pas fermée, comme l’avait précisé le jour­na­liste Didier Varrod : « Ce qui est fort chez Gold­man, c’est qu’il n’a jamais fait d’adieux, jamais dit qu’il arrê­tait, et peut-être qu’il revien­dra. La fin est ouverte. »

La suite sur la page suivante ==>

Précédente1 de 2