Les barbes peuvent avoir des bactéries et matières fécales comme les WC mal lavés

A l’époque de la préhistoire, les hommes portaient une barbe pour protéger leurs visages du froid, du soleil, du sable et de la poussière, elle leur permettait aussi d’avoir un aspect plus masculin, plus fort, et plus intimidant.

Plus qu’un simple ornement, la barbe a depuis longtemps été considérée comme un signe de sagesse et de virilité. Les héros grecs et les Dieux comme Poséidon, Zeus ou Hercule portaient tous une barbe. Les pharaons utilisaient une fausse barbe nommée barbe postiche ou « Doua-our » pour se distinguer des autres personnes ordinaires, cette dernière représentait un symbole de pouvoir, d’affiliation divine, et de noblesse.

Depuis quelques années, et avec l’explosion de la mode hipster, la barbe revient en force et de plus en plus d’hommes l’adoptent ; elle est de plus en plus fournie et longue. Selon un sondage mené en 2016, la moitié des hommes français portent une barbe, et seulement 30% des femmes préfèrent les hommes imberbes. Mais attention ! Cette barbe si virile et attirante peut constituer un vrai nid pour toutes sortes de bactéries, et de matières fécales.

Après avoir lu les résultats de cette étude surprenante, vous ne verrez plus votre barbe de la même manière !

Des hommes barbus et surtout courageux ont accepté de donner des échantillons de leurs barbes afin qu’ils soient examinés, et les résultats de l’examen ont montré que leurs poils contenaient plus de matières fécales que les toilettes.

Selon une étude menée par la chaine Action 7 News, en collaboration avec John Golobic, un microbiologiste qui travaille chez Quest Diagnostics, une entreprise américaine spécialisée en diagnostic médical, les barbes peuvent contenir autant de bactéries et de matières fécales que les toilettes.

Pourquoi les barbes constituent-t-elles un foyer pour les bactéries ?

Précédente1 de 2