Ce nourrisson a été abandonné par sa mère et son père quand il est né

La naissance d’un enfant est souvent synonyme de bonheur, de renouveau et de construction de l’avenir. 9 mois d’attente, de préparation et de joie. Alors, lorsqu’un un bébé naît prématurément ou est porteur d’un handicap ou présente une malformation, toute cette joie peut simplement s’envoler en fumée.

Certes, certaines malformations de gravité variable ou affections d’origine génétique peuvent être détectées pendant la grossesse mais certaines ne sont découvertes qu’à la naissance et parfois la réaction des parents peut s’avérer imprévisible, voire incompréhensible. On peut même assister à un rejet pur et simple du nouveau-né n’ayant pourtant, rien demandé.

C’est ce qui est arrivé à cette petite fille qui a fait l’objet d’un rejet puis d’un abandon de la part de ses parents, seulement deux semaines après sa naissance. Lorsque Mamata et Ajay Dode, tous deux âgés de 25 ans et originaires de l’Ouest de l’Inde, s’apprêtaient à accueillir leur premier enfant, ils ne s’attendaient pas à ce que leur fille naisse prématurée avec en prime une maladie rare de la peau la rendant très ridée. En tout cas, rien n’indiquait pendant la grossesse de Mamata, qu’il y avait une éventualité que cela arrive.

Naissance prématurée, rejet de l’entourage et des parents

La petite fille de Mamata et Ajay est née prématurément au bout de la 24ème semaine de grossesse. Ayant survécu, elle présentait une maladie de la peau vraisemblablement liée à une anomalie génétique. Celle-ci était d’apparence flétrie et très ridée.

Quand ils sont revenus à Maharashtra leur village dans l’ouest de l’Inde, après la naissance du bébé, les voisins et amis de Mamata et Ajay ont appris l’étrange apparence du bébé et ont commencé à blâmer et critiquer la famille. Les villageois ont évité les Dodes, et ceux qui ont vu le nouveau-né ont refusé de le tenir ou ont même fui de peur de contracter la même maladie.

Précédente1 de 2