L’État a donné à cette mère de 10 enfants des contributions financières et maintenant elle décide de ne pas travailler.

Contribution financière de l’état en faveur des familles ayant deux ou plusieurs enfants à charge et percevoir les allocations est un sujet controversé.
Vive les allocations ! En effet, entre ceux qui y voient un profit monétaire sans prendre la peine de travailler et ceux qui en bénéficient de façon légitime, la frontière peut être mince. Découvrons l’histoire de cette mère de famille Britannique de 10 enfants qui assume clairement de tirer parti de ces aides sans vouloir faire d’effort de réinsertion.

Mandy Cowie, mère célibataire Britannique, âgée de 49 ans n’a pas travaillé depuis l’âge de 17 ans et depuis 30 ans, perçoit les prestations gouvernementales pour subvenir aux besoins de ses 10 enfants qu’elle a eu de 5 pères différents.

Mandy assume complètement de ne pas vouloir travailler et de percevoir ses allocations « quasi » indûment et apprend à ses enfants sans s’avouer le moindre tort, à suivre son exemple. Elle est déjà grand-mère, et une de ses filles a déjà suivi ses traces.

« Et alors, qu’est-ce que ça peut vous faire que je sois au chômage. Passez votre chemin si ça ne vous plaît pas. J’ai eu mon premier enfant à 18 ans et mon dernier à 36 ans, et je leur ai dit que je voulais 50 petits-enfants avant de quitter se monde. » a-t-elle déclaré non sans une pointe de cynisme.

Mandy a d’ailleurs dépensé beaucoup d’argent en tatouages, alcool et cigarettes à outrance et ne s’en cache ni devant ses enfants ni devant les réseaux sociaux où elle s’affiche constamment et où elle est considérée comme une mère indigne ne montrant guère le peu d’exemplarité que nécessite son rôle.

Précédente1 de 2