Alain Delon: La dévastatrice nouvelle vient de tomber

Alain Delon: Voilà près de deux mois qu’Alain Delon n’a pas connu d’autre décor que celui des hôpitaux qu’il a fréquentés.

Alain Delon: Et pour cause, puisque à deux reprises, à quelques semaines d’intervalle, un AVC, puis une hémorragie cérébrale ont bien failli l’emporter.

Alain Delon

Sa dernière apparition publique remonte au 19 mai dernier. Sur la scène du Palais des festivals de Cannes, Alain Delon recevait une palme d’or d’honneur des mains de sa fille, Anouchka, pour l’ensemble de sa carrière.

A lire aussi : Les confidences sur Alain Delon de son fils Anthony

Au bord des larmes, le Guépard lâchait alors cette phrase lourde de sens, et tristement prémonitoire : « Pour moi, plus qu’une fin de carrière, je pense que c’est une fin de vie ».

Moins d’un moins plus tard, victime d’un AVC, il est admis d’urgence à l’hôpital Américain de Paris, à Neuilly-sur-seine (Hauts de seine). Sauvé, puis stabilisé, l’acteur semble alors aller mieux les semaines suivantes.

Alain Delon

Mais dans la nuit du 10 au 11 juillet, son état se dégrade subitement. Alors que sa famille s’attend à le voir enfin quitter l’hôpital, une hémorragie cérébrale soudaine manque de l’emporter.

Transféré d’urgence à la Pitié-Salpétrière il y est opéré, il ne quitte plus l’unité des soins intensifs, jusqu’à son transfert en Suisse, le 31 juillet dernier, dans une clinique.

Veillé 24h/24, Alain Delon continue son combat pour la vie. Selon nos dernières informations, même si certains signes sont aujourd’hui « encourageants », son état général reste des plus préoccupants, et ses proches continuent de retenir leur souffle…

Alain Delon, né le 8 novembre 1935 à Sceaux, est un acteur et homme d’affaires français. Il est aussi producteur à travers sa société Adel Productions, ayant réalisé deux films.

Alain Delon

Sa carrière commence en 1957. Acteur parmi les plus populaires du cinéma français, il joue dans des films qui attirent en salles un total de quelque 135 millions de spectateurs, ce qui fait de lui un champion du box-office au même titre que Louis de Funès et Jean-Paul Belmondo à la même époque.

Ayant partagé l’affiche avec de grands acteurs tels que Jean Gabin, Simone Signoret, Romy Schneider ou Lino Ventura, un grand nombre de films dans lesquels il a joué sont devenus des classiques du cinéma, parmi lesquels :

Plein Soleil, Rocco et ses frères, Le Guépard, Le Samouraï, La Piscine, Le Clan des Siciliens, Le Cercle rouge, Borsalino, Monsieur Klein ou Notre histoire.

Bien qu’il n’ait pas réussi à s’imposer à Hollywood, il dispose d’une renommée internationale, en Europe — en particulier en Italie —, ainsi qu’en Asie, où il a développé des activités entrepreneuriales. Il obtient en 1985 le César du meilleur acteur pour Notre histoire, et une Palme d’honneur lors du festival de Cannes 2019 pour l’ensemble de sa carrière

Alain Delon bientôt de retour au cinéma

Après dix ans d’absence, Alain Delon s’apprête à faire son grand retour au cinéma. L’acteur de 83 ans sera, en effet, à l’affiche du prochain film de Michel Denisot.

Cela fait dix ans qu’Alain Delon n’avait plus tourné pour le cinéma. La dernière fois qu’on l’a vu sur grand écran, il incarnait un rôle à sa mesure, puisqu’il jouait Jules César dans Astérix aux jeux olympiques, sorti en 2008.

L’acteur de 83 ans qui a reçu, cette année, une Palme d’or d’honneur pour l’ensemble de sa carrière lors du précédent Festival de Cannes, a donc repris les chemins des studios.

D’après les informations de nos confrères du Figaro, l’interprète du Guépard sera à l’affiche de Toute ressemblance…, le premier de Michel Denisot, qui sortira dans les salles obscures le 27 novembre prochain.

Mais ce ne sera pas un rôle de composition pour Alain Delon puisqu’il interprétera son propre rôle. L’acteur n’a tourné qu’une seule journée à l’automne 2018, avant son accident vasculaire cérébral. Le quotidien raconte que l’acteur était tellement heureux de retrouver le milieu du cinéma qu’il s’est montré “très agréable”.

Alain Delon incarne donc Alain Delon invité d’un célèbre présentateur de JT campé par Franck Dubosc. Ce dernier interprète un journaliste vedette à la tête du 20 Heures dont le succès et les audiences insolentes attisent les jalousies.

Ce long-métrage mise sur un casting cinq étoiles, puisqu’outre Franck Dubosc et Alain Delon, on retrouvera également Jérôme Commandeur, Caterina Murino, Sylvie Testud, Denis Podalydès, mais aussi de nombreuses apparitions de stars telles que Nikos, JoeyStarr, Béatrice Dalle, Laurent Delahousse ou encore Mouloud Achour.

Qui est réellement Alain Delon?

Alain Delon, né le 8 novembre 1935 à Sceaux, est un acteur français. Il est aussi producteur à travers sa société Adel Productions, ayant réalisé deux films.

Sa carrière commence en 1957. Acteur parmi les plus populaires du cinéma français, il joue dans des films qui attirent en salles un total de quelque 135 millions de spectateurs, ce qui fait de lui un champion du box-office au même titre que Louis de Funès et Jean-Paul Belmondo à la même époque.

Ayant partagé l’affiche avec de grands acteurs tels que Jean Gabin, Simone Signoret, Romy Schneider ou Lino Ventura, un grand nombre de films dans lesquels il a joué sont devenus des classiques du cinéma, parmi lesquels :

Plein Soleil, Rocco et ses frères, Le Guépard, Le Samouraï, La Piscine, Le Clan des Siciliens, Le Cercle rouge, Borsalino, Monsieur Klein ou Notre histoire.

Bien qu’il n’ait pas réussi à s’imposer à Hollywood, il dispose d’une renommée internationale, en Europe — en particulier en Italie —, ainsi qu’en Asie, où il a développé des activités entrepreneuriales.

Il obtient en 1985 le César du meilleur acteur pour Notre histoire, et une Palme d’honneur lors du festival de Cannes 2019 pour l’ensemble de sa carrière.

Années 1950 : débuts et premiers succès

Alain Delon dans Rocco et ses frères de Luchino Visconti (1960).

À Rome, où Alain Delon vit avec Gian Paolo Barbieri, qui deviendra un photographe célèbre, il est remarqué par le découvreur de talents américain David O. Selznick, qui lui propose un contrat de sept ans aux États-Unis à la condition qu’il apprenne l’anglais.

De retour en France, Delon se met donc à l’étude de cette langue mais il rencontre Yves Allégret, qui le convainc de rester en France.

En 1957, Michèle Cordoue, dont il est l’amant, convainc son mari, le réalisateur Yves Allégret, de l’engager pour tourner son premier film Quand la femme s’en mêle15. Il y joue un petit rôle aux côtés de la star Edwige Feuillère. Alain Delon raconte :

« Je ne savais rien faire. Allégret m’a regardé comme ça et il m’a dit :

« Écoute-moi bien, Alain. Parle comme tu me parles. Regarde comme tu me regardes. Écoute comme tu m’écoutes. Ne joue pas, vis ».

Ça a tout changé. Si Yves Allégret ne m’avait pas dit ça, je n’aurais pas eu cette carrière ».

Il apparaît ensuite dans la comédie Sois belle et tais-toi de Marc Allégret, où il côtoie Mylène Demongeot, Henri Vidal, ainsi qu’un autre jeune acteur, tout comme lui débutant : Jean-Paul Belmondo.

En 1958, il rencontre Romy Schneider sur le tournage du film Christine, réalisé par Pierre Gaspard-Huit, avec son ami Jean-Claude Brialy et Micheline Presle. Le coup de foudre est réciproque.

Il a vingt-trois ans, elle en a vingt ; les « fiancés de l’Europe » se consacrent, le 22 mars 1959, sur le lac de Lugano dans la maison des parents Schneider, sous les feux de la presse.

Ils incarnent la beauté, la jeunesse, le succès et deviennent un couple célébré par le show-business et le public.

Après Christine, où il tenait son premier rôle important, Delon rencontre son premier succès dans Faibles Femmes de Michel Boisrond, où il retrouve Mylène Demongeot et partage également l’affiche avec d’autres jeunes premières, Pascale Petit et Jacqueline Sassard.

Dans Le Chemin des écoliers, d’après Marcel Aymé, il joue le fils du personnage interprété par Bourvil.

Son modèle est alors Jean Gabin.

Annonces