CAF : ce qu’il faut savoir sur les 15 à 20 heures d’activité obligatoires pour le RSA

Pour l’année 2023, la CAF va pouvoir commencer à verser le RSA sous conditions pour certains départements.

© CAF : ce qu'il faut savoir sur les 15 à 20 heures d’activité obligatoires pour le RSA - Source : Getty Images

Voir Ne plus voir le sommaire

Depuis le 14 juillet dernier, le président de la République n’a pas caché sa volonté de voir une aide de la CAF changer. Il s’agit du RSA. En effet, ce revenu de solidarité semble donner sans réelle condition. Mais, le gouvernement désire le faire passer sous conditions de travail. Cela inclurait donc de travailler entre 15 et 20 heures par semaine. Ce, pour bénéficier de cette allocation de le CAF. On vous explique tout ici. 

Entre solidarité et équité 

Le RSA que la CAF verse donc à ces bénéficiaires, permet aux Français sans revenu de pouvoir avoir des rentrées d’argent. Si cette aide se base donc sur la solidarité, certains semblent s’en fatiguer. Pour les non-bénéficiaires, il y a ce sentiment que certains en profitent. D’autres ne comprennent pas le peu de différence entre leurs revenus. Alors qu’ils travaillent et ceux sans activité il y a peu de différence. Ces valeurs restent déjà portées par Nicolas Sarkozy, Valérie Pécresse, notre Président et bien d’autres. Ce dernier avoue même lors du 14 juillet dernier que “Si [ceux qui n’ont pas de travail] veulent profiter de la solidarité nationale pour réfléchir à [leur] vie, j’ai du mal à l’entendre. Parce que cette solidarité nationale, c’est ceux qui bossent qui la paient”. 

Mais déjà en 2008, la CAF avait revu cette aide qui anciennement se nommait le RMI. Pour avoir droit au RSA il faut encore justifier le fait de chercher du travail. Cette période sans revenu durant laquelle une personne touche le RSA ne devrait donc être que passagère. Mais cela ne reste que sur le papier. En réalité, en France, de nombreuses personnes ne voient pas cela comme une phase, et ce, par choix. 

Alors, pour empêcher certains de dévier et de profiter de trop de cette aide de la CAF. Emmanuel Macron propose de nouvelles conditions. Comme celle de travailler. Ainsi, il faudrait trouver un travail à temps partiel de 15 à 20 heures par semaine. Ce, pour avoir droit de toucher le RSA. Cette réforme a donc pu déplaire à de nombreux Français. Mais au niveau des départements, de nombreux semblaient favorables. Ils voulaient tester ce nouveau RSA. En tout, il y a 18 départements tests. 

Le fonctionnement du RSA sous conditions

Ainsi, le but de ce changement du RSA reste que les personnes qui le touchent reviennent assez vite à un emploi. Pour ce faire, il souhaite que les personnes essaient de travailler au moins 15 heures par semaine. De cette façon, elles pourront toucher cette aide de la CAF. Alors, pour les 3,7 millions de bénéficiaires de cette aide, seulement 30 000 vont être concernés. Car ils se trouvent dans le département test. Selon nos confrères de Les Echos, il faut donc un “contrat d’engagement” qui devra être signé. Ainsi qu’un “conseiller référent” qui sera nommé par Pôle Emploi. Parce qu’aujourd’hui, de nombreuses personnes ne sont pas encore suivies

Les départements tests de la CAF

Face à cette nouvelle mesure que le Président de la République a voulu mettre en place, il y a 18 départements qui ont voulu se porter volontaires. Nos confrères de Midi Libre cite alors “Outre l’Aveyron en Occitanie, il s’agit de l’Aisne, des Bouches-du-Rhône, de la Côte-d’Or, de la Creuse, de l’Eure, de l’Ille-et-Vilaine, de la Loire-Atlantique, du Loiret, de la Mayenne, de la Métropole de Lyon, du Nord, des Pyrénées-Atlantiques, de la Réunion, de la Seine-Saint-Denis, de la Somme, des Vosges, de l’Yonne et des Yvelines”. 

En participant à ce test, les départements espèrent voir plus de retour à l’emploi des personnes au RSA. Il faudra tout de même attendre plusieurs mois avant de tirer des conclusions de ces tests et voir si cela se généralise à tous les départements ou non

Source : Midi Libre

Accueil / Actualités / CAF : ce qu’il faut savoir sur les 15 à 20 heures d’activité obligatoires pour le RSA