Réforme des retraites : UFC-Que Choisir fait le point sur les Français concernés

La réforme des retraites pourrait bien concerner de nombreux Français, que cela reste les travailleurs actifs ou même les retraités.

© Réforme des retraites : UFC-Que Choisir fait le point sur les Français concernés - Source : iStock

Voir Ne plus voir le sommaire

Depuis son premier mandat, Emmanuel Macron souhaitait mettre en place la réforme des retraites. Son premier mandat semblant marqué par la Covid, il a attendu son deuxième pour parvenir à ses fins. Désormais et plus que jamais, elle semble sur le point de se concrétiser. Si elle apporte des points négatifs pour de nombreux Français, il y a certaines mesures qui pourraient faciliter la vie de nombreux Français. On vous explique tout ici. 

La réforme des retraites, un souhait de longue date

Pour le président de la République, la réforme des retraites reste un point inévitable par lequel il faut passer. Il se trouve que pour le bien de l’économie, le gouvernement juge nécessaire ces changements. Initialement, le passage à la retraite devait se voir repoussé à 65 ans, finalement, cela ne sera “que” 64 ans. Une décision qui a donc permis de faire un pas vers les Français. Mais dans cette réforme des retraites, en plus de l’âge de départ, de nombreux autres points restent abordés. 

Le départ à la retraite

L’âge de départ à la retraite reste l’un des points principaux de cette réforme. Alors que certains travailleurs pensaient ne devoir travailler que jusqu’à 62 ans, il va falloir subir deux ans de plus à cause de cette réforme. Un constat amer qui a du mal à passer chez de bien nombreuses personnes. Il existe tout de même certains cas où la retraite peut être à 62 ans comme les personnes handicapées, les inaptes ou les longues carrières. 

Ainsi, pour les personnes nées fin 1961, ils seront les premiers impactés. Le but restant de repousser l’âge progressivement de 3 mois par an. Cela signifie que les personnes nées en 1962 partiront à 62 ans et 6 mois, puis 62 ans et 9 mois pour les personnes nées en 1963, etc. De cette façon, dès 2030, la réforme des retraites aurait pu repousser tout le monde à l’âge de 64 ans. 

La durée d’assurance 

Bien sûr, si dans cette réforme des retraites, l’âge de départ à la retraite est repoussé, alors le nombre de trimestres à cotiser également. Le site Que Choisir explique que “Dans le même temps, et c’est un des aspects non négligeable de ce projet de loi, la durée de cotisation pour percevoir des pensions à taux plein, sans décote ni minoration viagères, augmente elle aussi, mais à un rythme inégal selon les années de naissance. Ainsi, les générations 1961 (personnes nées les 4 derniers mois seulement) et 1962 devront afficher un trimestre retraite de plus que le nombre respectivement exigé actuellement : 169 trimestres au lieu de 168”. 

Mais aussi “Ensuite les choses s’accélèrent et certaines générations vont devoir engranger 2 ou 3 trimestres de plus par rapport à ce qui avait été prévu pour elles depuis 2014, date de la dernière réforme des retraites (dite réforme Touraine, publiée au Journal officiel en janvier 2014). Avec ce calendrier, les 43 années de cotisation (soit 172 trimestres) qui étaient jusqu’à présent prévues pour s’appliquer en 2035 vont donc être effectives à partir de 2027, soit 7 ans avant”. 

L’âge d’annulation de la décote

Mais pour certains Français, le nombre de trimestres ne se verra jamais atteindre. Encore bien souvent parmi les nouveaux et futurs retraités, il s’agit de femme qui ont dû arrêter de travailler. Mais la réforme des retraites prévoit une mesure pour cela. Il reste possible de demander une pension de retraite à taux plein à 67 ans. Dit l’âge de l’annulation de la décote. 

Réforme des retraites : âge de départ pour les longues carrières

Le site Que Choisir déclare “Environ 1 actif sur 5 fait aujourd’hui valoir ses droits à pensions (à taux plein) au titre d’une longue carrière : pour le seul régime général, ce type de départ anticipé a par exemple concerné en 2021 un peu plus de 125 000 personnes sur un total de 650 000 personnes. Ce dispositif est accessible sous diverses conditions, dès lors que l’on a commencé à travailler et donc à cotiser tôt”. Ainsi, la réforme des retraites prévoit aussi l’âge de départ pour ces carrières plus longues. 

Il existe deux paliers actuellement. En premier, 58 ans si des trimestres ont pu se valider avant les 16 ans. Et 60 ans si des trimestres ont pu être validés avant les 20 ans. Mais avec la réforme des retraites, il pourrait y avoir trois paliers. Les deux mêmes que présentement, mais en plus un palier à 62 ans si l’on a travaillé entre 18 et 20 ans

Les départs plus tôt

Il n’y a pas que les longues carrières qui permettent de partir à la retraite plus tôt. On trouve également les personnes inaptes au travail ou avec une pension d’invalidité. Ces derniers continueront même après la réforme des retraites à partir à 62 ans. Il devrait y avoir des dispositions spéciales pour les personnes malades à cause du travail, ayant eu un accident du travail, etc. Aussi, la nouveauté de cette réforme reste la possibilité pour les fonctionnaires de prendre une retraite progressive. Ou même la pension minimum qui passera donc à 1 200 euros

Source : Que Choisir

Accueil / Actualités / Réforme des retraites : UFC-Que Choisir fait le point sur les Français concernés