Sucre : Auchan, Carrefour, Leclerc… ne consommez pas ce produit rappelé partout en France

Récemment, un certain sucre en vrac semble en campagne de rappel produit à cause de risques pour la santé.

© Sucre : Auchan, Carrefour, Leclerc… ne consommez pas ce produit rappelé partout en France - Source : iStock

Voir Ne plus voir le sommaire

De plus en plus de produits semblent entrer en procédure de rappel. Cela se doit aux potentiels risques pour la santé du consommateur qui sont découverts un peu après la vente. Une fois qu’un problème semble détecté, le producteur lance une campagne de rappel produit. Et cela a notamment pu être le cas pour le sucre en vrac. Il s’agit du sucre de coco bio vendu partout en France. Il se trouve que ce dernier pourrait contenir des substances allergisantes non déclarées. On vous explique tout ici. 

Le sucre omniprésent

Le sucre reste l’un des ingrédients les plus présents dans notre alimentation. On peut le trouver dans toutes sortes de produits comme les desserts, les boissons, les fruits, etc. Ainsi, il existe une grande diversité de sucres qui s’accordent à certains produits. On peut trouver le sucre blanc en poudre, en morceaux, le sucre de cannes, mais aussi le sucre de coco

Et cette campagne de rappel produit concerne justement le sucre de coco. Il faut dire que comme ce dernier reste issu des fleurs de cocotier, il a un goût assez distinct pour son côté caramélisé qui le rend tant apprécié. Il reste d’ailleurs l’un des meilleurs moyens de changer de sucre pour obtenir un produit avec un indice de glycémie moins important. Et il garde l’avantage d’être plus riche en vitamines, mais aussi en minéraux.

Mais, si vous avez pour habitude d’acheter du sucre de coco dans les supermarchés, il faut y prêter attention. Car ce dernier, vendu en vrac dans toute la France, semble bien présenter un risque pour la santé de certains consommateurs. Il se trouve qu’il pourrait contenir des substances allergisantes non déclarées, principalement du sulfite. Mais cette présence pourrait avoir une incidence sur la santé de nombreux consommateurs. 

Le produit en cause

Ainsi, le sucre de coco bio en cause dans cette campagne de rappel reste de la marque Juste Bio et se vend en vrac. On peut le trouver chez des distributeurs comme Auchan, Casino, Leclerc, Intermarché, Super U, Diapar, Secret d’épiciers, Alpha Caraïbes et Afford. Pour reconnaître le produit, il faut se pencher sur le numéro GTIN. Il s’agit du numéro 3700146209578, dont le lot reste 221100351 et le 221100352. La date de durabilité minimale est fixée au 31 décembre de cette année. 

Si ce sucre reste donc en procédure de rappel, cela reste à cause de la présence de sulfite qui ne reste pas indiqué sur le produit. Mais pour les personnes sensibles à ces substances, les conséquences de cette consommation pourraient dégénérer. Cela pourrait entraîner une réaction allergique avec des signes parfois graves comme une respiration sifflante ou même une oppression thoracique ou une toux. 

Mais les réactions à la suite de la consommation de ce sucre pourraient être pires encore comme le précise le site Marmiton “des rougeurs, une accélération du rythme cardiaque, des étourdissements, une chute de tension artérielle, de l’urticaire, des maux d’estomac avec diarrhée, des difficultés à avaler sa salive et des picotements au niveau de la bouche peuvent aussi se déclencher chez quelqu’un n’ayant pas d’antécédent asthmatique”. 

Que faire ? 

Ainsi, si vous êtes sensibles aux sulfites et que vous consommez ce sucre, cela peut également entraîner “des difficultés respiratoires, des crises d’asthme, des douleurs abdominales, des malaises, des vomissements et des diarrhées” et peut même engendrer une perte de connaissance voir un coma. Ainsi, si vous avez ce produit chez vous, il vaut mieux ne pas le consommer. Le site Rappel Conso le stipule “Ne plus consommer, ne plus utiliser le produit, détruire le produit”. Vous pouvez en revanche le rapporter en magasin pour obtenir un remboursement. 

Source : Marmiton

Accueil / Actualités / Sucre : Auchan, Carrefour, Leclerc… ne consommez pas ce produit rappelé partout en France