Déodorants : 60 millions de consommateurs alerte sur ces produits

L’association 60 Millions de consommateurs a décidé de se pencher cette fois sur les déodorants, et ce n’est pas glorieux.

© Déodorants : 60 millions de consommateurs alerte sur ces produits - Source : IStock

Voir Ne plus voir le sommaire

L’association 60 Millions de consommateurs a pour but de venir en aide aux Français. En effet, cette dernière vient tester de nombreux produits et les comparer entre eux. Une façon donc de permettre à de nombreux consommateurs de savoir ce qu’ils achètent et ce que cela vaut réellement. Alors cette fois, l’association a décidé de se pencher sur un produit du quotidien. Même si chaque jour, les Français le mettent en contact avec leurs peaux, est-il vraiment bon ? Il s’agit bien sûr du déodorant. En tout, 22 produits ont pu se voir tester et classer de A à E. On vous explique tout ici.

L’étude de 60 Millions de consommateurs 

La santé est précieuse, et il vaut mieux en prendre soin. Cela reste dans cette optique que 60 Millions de consommateurs a pu être créée. Il se trouve que derrière tous les coups marketing, les diverses informations, les Français ont du mal à se repérer. Comme cela a pu être le cas avec des produits dits sans sucre ajouté, censés donc être peu caloriques. Mais l’association n’a pas mis longtemps à comprendre que pour certains le sucre se voyait remplacé par des matières grasses, encore plus caloriques. 

Cette fois, l’association décide de se pencher sur un produit du quotidien, le déodorant. Il se trouve que chaque jour, les Français en appliquent directement sur leur peau. Pourtant, ce dernier reste-t-il vraiment bon pour nous ? Si certains oui, d’autres clairement moins. Cela reste ce que 60 Millions de consommateurs a voulu pointer du doigt. Ainsi, 22 produits ont pu être notés de A (très bien) à E (déconseillé). Dans cet échantillon test, on trouve huit références certifiées bio, des formats bille, des aérosols et trois autres références pour ados, dont un utilisable à partir de huit ans. 

Mais parmi les pires déodorants, on trouve bien souvent ceux “pour homme”. Il se trouve que pour tous, la meilleure note reste un D, donc mauvais. Les pires marques restent Axe, Mennen, Nivea Men, Brut et Florame. Mais là où cela reste problématique reste que les déodorants dits pour jeune et même enfant, bio ou non, reste mauvais également. Ils semblent tous contenir des substances “irritantes ou problématiques”. 

Le sel d’aluminium 

60 Millions de consommateurs tient aussi à préciser que certains déodorants semblent contenir de l’alcool qui peut se montrer même douloureux pour des peaux juste rasée ou épilée. Cela reste le cas du déodorant Monsavon qui n’alerte pas sur la présence d’alcool. “L’alcool dénaturé apparaît en premier ingrédient, ce qui implique qu’il est présent en assez forte quantité. […] Il est regrettable que le fabricant se contente d’une précaution en petits caractères (Ne pas appliquer sur la peau endommagée)”. Pourtant, ce dernier reste bien parmi les meilleurs grâce à “sa formule courte reste vertueuse”. 

Mais un point qui alerte 60 Millions de consommateurs, cela reste le sel d’aluminium. Depuis des années déjà l’alerte sur ce composant potentiellement cancérogène et perturbateur endocriniens. Mais pour trouver le pire, cela reste difficile car “Le taux d’aluminium n’étant pas étiqueté, impossible de savoir quel produit en contient le plus”. Il faut donc “toujours bien suivre la recommandation de ne pas utiliser d’antitranspirant sur une peau lésée, ou fraîchement rasée ou épilée”. Car cela reste surtout dans les antitranspirant qu’il y a le plus de sel d’aluminium. 

Source : Le Point

Accueil / Actualités / Déodorants : 60 millions de consommateurs alerte sur ces produits