Prime d’activité 2023 : les conditions requises pour bénéficier de la prime

Pour cette nouvelle année, des choses risquent de changer pour le prime d’activité 2023 qu’il faut savoir.

© Prime d'activité 2023 : les conditions requises pour bénéficier de la prime - Source : IStock

Voir Ne plus voir le sommaire

La prime d’activité 2023 est une aide pour encourager les Français à travailler, créé depuis déjà bien des années. Mais, comme chaque début d’année, de nombreux changements s’opèrent. En tout, cela reste tout de même 4,6 millions de Français concernés par cette aide au Pouvoir d’Achat. Une récente mesure a permis a de nombreux trvailleurs de pouvoir entrer dans les conditions d’éligibilité de cette prime. Mais désormais, le montant de cette dernière pourrait varer. On vous explique tout ici. 

La prime d’activité

Depuis 2016, la prime d’activité existe. Mais, cette année encore, elle risque de voir ses conditions d’éligibilités changer. Ainsi, si l’aide continuera de se verser chaque mois par le biais de la Caf au 4,6 millions de Français éligibles, d’autres pourraient en profiter. En revanche, les conditions de revenus restent toujours examinées. 

Alors, pour la prime d’activité 2023, le plafond de revenu pour toucher cette aide reste disponible sur le site mes-allocs.fr. Ainsi, pour une personne seule qui travaille, le revenu maximal reste de 1 885 euros. Au contraire, ce plafond augmente si vous êtes en couple et qu’un seul membre du couple travaille et passe à 2 636 euros. Pour un couple dont les deux personnes restent actives, le plafond monte à 3 959 euros. Et, enfin, 3 538 euros pour un parent avec deux enfants à charge. En revanche, le montant peut évoluer en fonction des aides disponibles. 

Aussi, s’il existe un plafond maximal pour avoir droit à la prime d’activité 2023, il y a aussi un minimum. En effet, ce seuil semble de 1 047,55 euros net pour les étudiants ou apprentis. Mais, en plus de cela, la majorité et la vie stable en France restent de points requis. Pour la nouvelle année, il y a des points qui peuvent changer. 

Du changement pour les montants 

Ainsi, avec le contexte inflationniste, le gouvernement prévoit de faire augmenter les revenus des Français. Comme cela peut être le cas avec la réforme des retraites où la pension minimale devrait passer à 1 200 euros. On trouve aussi une évolution au niveau du montant forfaitaire de la prime d’activité 2023. Ce dernier est fixé à 586,23 euros par mois comme le précise le service-public.fr. 

Ce montant reste une base de calcul pour cette prime d’activité 2023. Ainsi, pour un travailleur célibataire et sans enfant, la prime d’activité effective reste dans l’ordre des 170 euros actuellement. Et, ce par mois. Le but de cette dernière reste donc de donner un coup de pouce au pouvoir d’achat des Français. Surtout d’encourager encore les Français qui décident de travailler. Récemment, les conditions d’éligibilité ont pu se voir changées afin de toucher plus de travailleurs. 

Alors pour bénéficier de cette prime d’activité 2023, il faudra tout de même déclarer toutes vos rentrées d’argent. Mais également celles de votre foyer. Et, cette démarche restera à faire tous les trois mois afin que la Caf connaisse vos ressources et vos besoins ou non. Dans cette même optique, tout changement de situations professionnelles ou personnelles qui auraient un impact sur les ressources doit se déclarer auprès de votre CAF. Sans cela, vous pourrez voir vos versements mensuels suspendus ou retardés.  

Source : RTL

Accueil / Actualités / Prime d’activité 2023 : les conditions requises pour bénéficier de la prime