RSA : demande, montants, conditions d’attribution, ce qu’il faut savoir pour toucher l’aide

Le RSA reste une aide très appréciée en France, elle permet à ceux qui n’ont plus de travail de pouvoir continuer de vivre...

© Crédits photos : IStock

Voir Ne plus voir le sommaire

Le RSA permet à de nombreux Français de bénéficier d’un revenu minimum. Il se destine principalement aux personnes qui ne disposent pas de salaires, et peu de revenus. Mais, pour pouvoir bénéficier de cette aide, il y a de nombreux critères d’attribution. On vous explique tout ici. 

Le RSA : qu’est-ce que c’est ?

Le RSA tend à assurer aux Français qui n’ont pas les moyens de percevoir un revenu minimum. Cela ne vaut en revanche que pour le temps de réinsertion. Par le passé, cette aide n’existait pas, à la place, on trouvait le RMI et l’API. Le montant de cette aide se voit donné par les départements. Mais, de plus en plus, ils semblent peiner à les financer. Cela reste aussi la raison pour laquelle de nombreux départements ont pu se porter volontaires pour le RSA sous condition de travail de 15 à 20 heures par semaine. 

Les conditions nécessaires

Pour pouvoir toucher le RSA, il y a donc différents critères à avoir. Tout d’abord, il faut vivre de façon stable en France à raison de neuf mois par an. Comme le site Capital le rappelle

Il n’est pas nécessaire d’avoir la nationalité française. Les citoyens de l’Espace économique européen et les ressortissants étrangers avec un titre de séjour en cours de validité depuis 5 ans minimum peuvent aussi prétendre à l’allocation”. 

Pour bénéficier du RSA, il y a aussi des conditions d’âge. En effet, il faut avoir au moins 25 ans à moins d’avoir déjà un enfant à charge. En revanche, pour les 18 à 24 ans, il semble possible de demander le RSA jeunes actifs avec certaines conditions. Comme le fait d’avoir travaillé au moins deux ans durant le trois années passées. Bien sûr, le RSA se base également sur des revenus et sur un calcul pour cette aide.

L’administration prend en compte la moyenne mensuelle des ressources perçues (revenus, allocations chômage, aides au logement, certaines prestations familiales… ) au cours des trois mois précédant la demande” d’après Capital. 

La simulation 

Si vous pensez remplir les critères pour bénéficier du RSA, il semble assez simple de le vérifier. Il existe des simulations en ligne pour connaître vos droits. Il faudra vous rendre sur la CAF et rentrer le nombre de personnes dans le foyers ainsi que ses ressources pour les trois mois passés. Ainsi, le simulateur pourra vous dire à combien vous pouvez avoir droit ou non. Il ne faut pas oublier que si ce dernier ne vous a pas accordé de droits, cela peut changer en fonction de votre situation. 

À lire Prestations sociales 2024 : découvrez toutes les dates de paiement par la CAF

RSA : le montant et calcul 

Le RSA vise à de s’adapter à chacun afin de donner la meilleure aide. Ainsi, il va prendre en compte votre situation, en couple, seul, avec enfants ou non. Grâce à la loi Pouvoir d’Achat de l’été dernier, il a pu se voir revaloriser à hauteur de 4 %. Il passe désormais à 598,53 euros par mois pour une personne seule. En revanche, cette aide baisse si vous recevez d’autres prestations sociales. 

Toutefois, il faut bien penser que le RSA s’attribue que si vous restez en dessous de ce seuil. Et, tous les trois mois, il faut donc faire une déclaration afin de tenir à jour votre situation. Aussi, le montant de cette prestation se voit revalorisé chaque premier avril en fonction de l’inflation. Et, un couple ne peut percevoir que pour un des deux cette aide puisque la Caf estime qu’il aura un partage. 

Ainsi, cela reste la Caf qui calcule vos droits aux RSA. Même si le simulateur en ligne a pu vous donner un nombre, cela peut varier. Il faudra alors attendre que cette dernière ait pu examiner votre dossier afin de savoir précisément de combien il s’agit

Faire la demande

Pour faire la demande dans le but de bénéficier du RSA, il reste tout d’abord recommandé de faire la simulation en ligne. Déjà, vous saurez si vous avez ou non droit à l’aide. Ensuite, il faudra savoir si vous dépendez de la MSA ou de la Caf. Car, vous aurez un formulaire à remplir et à envoyer à la caisse qui vous représente. Avec la Caf, vous pouvez faire la demande directement en ligne. Il faudra quelques documents comme le dernier avis d’imposition, les coordonnées bancaires, le montant des ressources pour les trois derniers mois de votre foyer. Il faut environ vingt minutes pour faire cette demande en ligne. Et, rapidement, vous pourrez savoir si votre demande a semblé accepter ou non

À lire RSA : il touche les allocations tout en habitant au Maroc

RSA pour les jeunes et majorés : qu’est-ce que c’est ? 

Ainsi, dans les conditions pour toucher le RSA, il y a bien la case avoir 25 ans ou un enfant. Cependant, il existe bien des Français qui dès leurs 18 ans et même avant travaillent. Pour ce genre de cas, on trouve donc le RSA jeunes actifs. Ainsi, pour y avoir droit, il faut déjà avoir travaillé à temps plein, soit 3 214 heures pour au moins deux ans, et cela, sur un laps de temps de trois ans. Ce RSA peut aussi s’appliquer pour les étudiants qui ont un enfant à charge.

Il se trouve que le RSA bénéficie donc d’un montant forfaitaire, et pourtant, il peut aussi se voir majoré. Il s’agit de cas exceptionnels des personnes seules comme séparées, divorcées ou veufs avec un enfant né ou à naître. Cela permet de donner un coup de pouce en plus. 

Sources : capital.fr

JeSuisFrançais est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :

Accueil / Actualités / RSA : demande, montants, conditions d’attribution, ce qu’il faut savoir pour toucher l’aide