La DGFiP alerte sur cette arnaque par SMS concernant l’indemnité carburant

Dernièrement, la DGFiP a tenu à donner l’alerte concernant une nouvelle arnaque qui utilise l’indemnité carburant comme leurre....

© Crédits photos : IStock

Voir Ne plus voir le sommaire

Cela reste à la fin du mois que le gouvernement pourra verser aux personnes éligibles l’indemnité carburant. Cela, les escrocs le savent bien puisqu’ils essaient de récupérer les données personnelles des bénéficiaires. Ainsi, la DGFiP donne l’alerte à cette nouvelle arnaque qui vise à récupérer vos 100 euros d’indemnité. On vous explique tout ici. 

L’indemnité carburant

En tout, cela reste près de 10 millions de Français qui semblent concernés par l’indemnité carburant. Cette aide vient combler le manque de la remise carburant pour les travailleurs les plus modestes. Ainsi, pour en bénéficier, il y a certains critères à remplir. Le gouvernement mobilise en tout près d’un milliard d’euros pour donner 100 euros à chacun. Alors forcément, de nombreux escrocs ont saisi l’opportunité pour essayer de récupérer cela comme l’alerte la DGFiP. 

Des SMS frauduleux 

Il se trouve que la plupart des arnaques de ce genre se passent par SMS. Mais la DGFiP tient à préciser sur son site que jamais, il n’y a de SMS pour ce genre d’aide. Il se trouve que les escrocs se font passer pour le fisc et essaient donc de récolter les données personnelles ou même bancaires en passant par un lien compris dans le SMS. 

À lire Arnaud Ducret mis à l’honneur dans une toute nouvelle série TF1, découvrez la date de diffusion

La DGFiP assure donc bien qu’elle :

n’envoie pas de SMS pour faire la promotion de l’indemnité carburant”.

Ainsi, la seule méthode pour bénéficier de cette aide reste bien de se rendre sur le site officiel des impôts et de remplir un formulaire d’éligibilité. Ce dernier a pu se mettre en ligne depuis le 16 janvier

De nombreux non recours

Mais, comme pour de nombreuses aides il y a beaucoup de personnes qui n’ont pas encore demandé cette indemnité carburant. En effet, sur les 10 millions concernés, seuls 3 millions ont demandé de l’aide. Bruno Le Maire a déclaré sur Europe 1 que :

Sept millions peuvent encore la demander. Le système est extrêmement simple, je n’ai eu aucun retour négatif de ceux qui sont allés s’inscrire sur le site de la Direction générale des finances publiques, mais il y a des personnes qui ne viennent pas solliciter cette aide, je leur dis d’aller le faire, c’est un soutien au pouvoir d’achat”. 

Ainsi, pour avoir droit à cette indemnité carburant, il faut travailler et utiliser son véhicule pour se rendre au travail. En revanche, “les vélos et trottinettes électriques sont exclus”. Il faut également avoir moins de 14 700 euros en 2021 ou 1 314 euros nets par mois pour une personne ou 3 941 euros pour un couple avec deux enfants d’après le gouvernement. Cette aide peut très bien être donnée aux deux personnes d’un couple. À la simple condition que chacun ait une voiture à son propre nom. Parce qu’il faut bien rester le propriétaire du véhicule pour en bénéficier. 

Le premier versement de la DGFiP

Ainsi, pour toucher cette indemnité carburant, il faut rentrer son numéro fiscal et celui de votre plaque d’immatriculation et remplir une “déclaration sur l’honneur” indiquant que la voiture reste nécessaire pour aller au travail. Ainsi, les Français éligibles auront jusqu’au 28 février pour faire la demande. Le premier versement a lieu le 27 janvier. Par conséquent, si vous êtes éligible, il faudra tout de même faire la demande assez vite pour pouvoir en bénéficier. 

Sources : actu.fr

JeSuisFrançais est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :

Accueil / Actualités / La DGFiP alerte sur cette arnaque par SMS concernant l’indemnité carburant