Pass Navigo : attention à cette arnaque qui circule par email

Ces derniers jours, les escrocs qui sévissent en ligne utilise un nouveau prétexte. Des personnes ont rapporté une arnaque au Pass Navigo.

© Crédits photos : iStock

Voir Ne plus voir le sommaire

De nos jours, tous les sujets peuvent donner lieu à une escroquerie. Certains individus malhonnêtes n’hésitent pas à venir frapper aux portes pour faire de nouvelles victimes. Mais d’autres préfèrent utiliser des moyens plus détournés. Le plus souvent, ils sévissent par SMS ou encore par mail. La nouveauté ? Ils tentent souvent de se faire passer pour des administrations (CAF, URSAFF, Sécurité Sociale…) ou de grandes entreprises (banques, télécom…). L’objectif ? Attirer votre attention, puis récupérer vos données personnelles et coordonnées bancaires. Récemment, des internautes ont ainsi vécu une arnaque, en croyant recharger leur Pass Navigo. On vous explique tout.

Île-de-France Mobilités alerte les usagers

L’autorité organisatrice des transports a décidé de prendre le sujet en main. Ainsi, elle a publié un tweet, pour mettre les passagers du réseau en garde. Notamment ceux qui utilisent un pass Navigo pour circuler en région parisienne. L’enjeu ? Une campagne de courriels frauduleux. Bien évidemment, il s’agit d’une astuce montée par des arnaqueurs. Les acteurs des transports n’ont rien à voir avec cette mise en scène. En réalité, c’est ce qu’on appelle du phising (ou hameçonnage). La méthode est simple : attiser la curiosité des destinataires. Ensuite, les escrocs tentent de les orienter vers un formulaire afin de collecter leur donnée personnelle.

Île-de-France Mobilités a donc tenu à préserver le grand public. En effet, elle seule gère les abonnements au Pass Navigo.

 » Cet e-mail est une arnaque (aussi appelé hameçonnage ou phishing sur Internet), pour soutirer illégalement de l’argent. »

 L’institution rappelle qu’elle ne contacte absolument pas les usagers de cette manière pour le rechargement des forfaits.

« Ce n’est absolument pas comme cela que nous procédons. »

 En effet, en cas d’impayés, elle précise qu’elle d’abord un texto, avant de contacter le client par courriel.

À lire Arnaud Ducret mis à l’honneur dans une toute nouvelle série TF1, découvrez la date de diffusion

Pass Navigo : évitez de vous faire avoir

Pour l’heure, IDFM n’a pas encore réussi à recenser toutes les victimes de cette nouvelle arnaque.

 » Des e-mails ont été envoyés à des bases d’e-mails dont nous ne connaissons pas l’ampleur. »

Néanmoins, les détenteurs du Pass Navigo ont déjà rapporté cette escroquerie. Ainsi, l’institution a déjà recensé :

 » les remontées de plus d’une centaine de personnes. »

L’autorité organisatrice a aussi indiqué qu’elle avait déjà déposé une plainte dans le cadre de cette affaire. Pour rappel, il s’agit d’un email contenant, en objet, ‘Navigo – Abonnement suspendu’

Bien sûr, il ne s’agit pas de la seule arnaque dans ce genre. Ces derniers mois, des Français ont reçu des messages similaires, employant le prétexte de la vignette Crit’Air ou encore d’une carte vitale à récupérer. Mais ces derniers jours, d’autres malfaiteurs ont aussi monté une escroquerie bien plus complexe autour du Pass Navigo. Leur technique ? Proposer des titres de transports et des abonnements à prix réduits, contre 200 ou 300 euros. Récemment, la justice a ainsi démanteler une de fraude de grande ampleur. Les individus souscrivaient des abonnements à des tarifs préférentiels, en fournissant de fausses attestations à la RATP. Résultat ? Des Pass Navigo bien moins chers qu’au tarif standard. Compte tenu des récentes augmentations, cette petite affaire a fait de nombreuses victimes dans toute la région parisienne.

Sources : 20minutes.fr

JeSuisFrançais est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :

Accueil / Actualités / Pass Navigo : attention à cette arnaque qui circule par email