Prime d’activité : calculs, montants, conditions… voici tout ce qu’il faut savoir !

De nos jours, l'État aide aussi les personnes qui travaillent mais ont de modestes revenus. Zoom sur la prime d’activité

© Prime d'activité : calculs, montants, conditions... voici tout ce qu'il faut savoir ! - Source : iStock

Voir Ne plus voir le sommaire

Les aides sociales que ne concernent pas que les personnes sans activité, loin de là. Et tant mieux, car le pouvoir d’achat des Français se réduit de plus en plus. L’inflation a rendu le quotidien bien plus dur pour tout le monde. Le prix de la nourriture, les factures d’énergie mettent les travailleurs les plus modestes en difficulté. Pour pallier cette situation, l’État verse la prime d’activité depuis quelques années. Elle s’adresse à ceux qui ont une activité professionnelle avec de petits revenus. Mais qui a droit le droit à cette aide ? Comment en faire la demande ? On vous a tout résumé pour y voir plus clair.

Un coup de pouce pour les foyers aux revenus limités

La prime d’activité se cumule avec vos autres revenus (allocations, salaires…). Mais elle concerne uniquement les actifs ayant un salaire strictement encadré. Aussi, vous pouvez prétendre à ce complément sous quelques conditions :

  • Avoir au moins 18 ans.
  • Avoir la citoyenneté française ou d’un pays de l’Espace économique européen (Suisse incluse).
  • Résider sur le territoire français depuis au moins 9 mois.
  • Gagner moins 1,5 fois le SMIC.
  • Justifier de 3 mois d’activité professionnelle.

Si vous n’avez pas la nationalité française, vous pouvez également toucher cette aide. Il vous suffit d’avoir un titre de séjour vous autorisant à travailler.

Si elle se destine aux petits employés, la prime d’activité peut aussi concerner les indépendant. Pour les étudiants et les apprentis, ils peuvent aussi percevoir ce coup de pouce. Et ce, même s’ils habitent encore avec leurs parents.

Les personnes au chômage partiel, technique ou encore en congé parental, restent aussi éligibles à la prime d’activité. Néanmoins, la CAF ne peut verser qu’une fois cette aide pour chaque foyer. Par exemple, pour un couple ou les deux époux travaillent, une seule prime d’activité peut exister. En effet, la composition des ménages compte pour déterminer le montant de cette aide financière.

Les plafonds de ressources de la prime d’activité

Si vous vivez seul, vous pouvez gagner jusqu’à 1885 euros et demander cette aide. Bien-sûr, ce plafond change en fonction de votre situation. Si vous vivez en couple, avec un seul salaire, il monte à 2636 euros. Mais pour une famille avec deux adultes qui travaillent et deux enfants, le plafond atteint 3959,33 euros.

La prime d’activité peut donc s’adresser à de nombreux ménages modestes. Même si les revenus du foyer restent dans la moyenne, le calcul prend en compte les dépenses et charges. La prime d’activité agit ainsi de façon plus équitable.

Comment demander cette aide ?

Pour obtenir une prime d’activité, il faut se rendre au guichet ou bien sur le site de la CAF. Vous pourrez également estimer vos droits via le simulateur disponible en ligne. Dans un premier temps, vérifiez que vous avez bien réalisé votre inscription en tant qu’allocataire.

Ensuite, vous devrez vous munir de tous vos justificatifs d’activités sur les 3 derniers mois. La CAF pourra aussi vous demander d’actualiser vos informations relatives aux 12 derniers mois. Dans vos revenus, il faudra indiquer vos revenus, salaires, ou toutes autres aides sociales. En revanche, les boursiers n’ont pas à déclarer leur bourse d’étude. Une fois complétée, votre demande de prime d’activité devra être validée par la CAF.

Prime d’activité : à quel montant s’attendre ?

Pour savoir à combien votre aide va s’élever, il faut comprendre qu’elle se fonde sur vos revenus. Ainsi, vous pouvez percevoir la prime d’activité dès lors que vous, gagnez 50 % du SMIC au plus. Dans ce cas, le montant de l’aide restera assez faible. Le montant de base de cette aide se situe à 586,23 euros. Mais il peut aussi augmenter en fonction du nombre de personnes à charge dans votre foyer.

Quand aura lieu mon versement ?

Si votre demande de prime d’activité a bien été validée par la CAF, vous devriez percevoir cette aide le 5 du mois suivant. Pour continuer à bénéficier de cet argent, vous devrez à nouveau déclarer vos ressources lors du trimestre suivant.

Aussi, si vos revenus augmentent d’un coup, à la suite d’une promotion ou d’une prime de votre employeur, vous ne risquez de ne plus être éligible. Cette vérification, exigée tous les trois mois, permet donc à la CAF de contrôler vos ressources.

Prime d’activité : restez connecté

Une fois que vous avez droit à cette aide, pensez bien à déclarer tout changement dans votre vie familiale. Ainsi, l’arrivée d’un nouvel enfant ou un déménagement doivent être déclarés à la CAF.

Sachez que la prime d’activité ne correspond pas à des revenus imposables. Vous n’avez pas à l’indiquer lors de vos prochaines déclarations d’impôts. En revanche, si vous possédez votre propre logement, ou si vous bénéficiez d’un hébergement gratuit, l’aide pourra diminuer.

 

 

 

 

 

Accueil / Actualités / Prime d’activité : calculs, montants, conditions… voici tout ce qu’il faut savoir !