PEL : à partir du 1 er janvier 2023, le taux va doubler pour les nouvelles ouvertures

À partir du 1er janvier 2023, le taux de rémunération des PEL va sans doute doubler. On vous dit tout.

© PEL : à partir du 1 er janvier 2023, le taux va doubler pour les nouvelles ouvertures - Source : Istock

Voir Ne plus voir le sommaire

Il semblerait que le nouveau arrive. En effet, après 22 ans de stabilité, il s’avère que le taux de rémunération des plans d’épargne logement (PEL) va connaître un doublement. Le ministre de l’Économie, Bruno Le Maire, a récemment évoqué cette possibilité pour les PEL signés à partir du 1er janvier 2023. En effet, le jeudi 8 décembre, Bruno Le Marie suivi des recommandations du gouverneur de la Banque de France vont faire évoluer le taux de rémunération des PEL. « C’est un nouveau soutien à l’épargne des Français après la hausse des taux du Livret A et du livret de développement durable et solidaire (LDDS), à 2 %, et du livret d’épargne populaire (LEP), à 4,6 % », a déclaré ce dernier dans un communiqué. On vous explique tout en détails ici !

Un placement pour financer les projets immobiliers

Pour ceux qui ne le savent pas, le PEL constitue un compte d’épargne réglementé. En effet, ce dernier a pour but de se constituer une épargne destinée à l’achat ou à la construction d’un logement. Ou encore à la réalisation de travaux. De nombreux Français utilisent cette offre de placement. Et ce, malgré le taux de rémunération assez bas. Or, il semblerait que les choses soient sur le point de changer. 

Le PEL possède une phase d’épargne de quatre ans minimum. Or, après ce temps d’attente, vous pourrez alors faire une demande de prêt d’épargne-logement. Dans ce cas de figure, le prêt servira à « financer sa résidence principale, certains travaux (isolation thermique, amélioration du chauffage, etc.) ou l’achat de parts de SCPI (sociétés civiles de placements immobiliers) investies en immobilier d’habitation ». Et ce, comme l’indique Merci Pour L’Info. 

Le PEL : un placement ouvert à tous

Il n’existe pas beaucoup de conditions d’éligibilité pour un PEL. Toutefois, il faut savoir quelques détails à son sujet. Tout d’abord, sachez que toute personne majeure ou mineure peut ouvrir un PEL, mais un seul uniquement. Ensuite, la personne doit verser un minimum de 225 €. Et ce, dès l’ouverture du PEL. Par la suite, les versements, qu’ils soient mensuels, trimestriels ou semestriels, doivent totaliser 540 € minimum par an. Et ce, toujours dans la limite de 61 200 €. 

Sachez également que ce PEL a une date butoir. En effet, au bout de 10 ans, il ne se trouve plus possible de verser de l’argent sur le compte d’épargne. Toutefois, cela ne signifie pas que tout s’arrête. Au contraire, durant cinq ans, votre plan d’épargne continuera de connaître les intérêts prévus. 

Une vocation retrouvée ?

Si vous ouvrez votre PEL lorsqu’il a un taux de rémunération de 1 %, ce 1 % vous suivra tout au long des 10 ans. En ce qui concerne le taux de rémunération, sachez qu’il se chiffrait à 1 % avant impôt. Et ce, depuis le 1er août 2016. Cependant, à partir du 1er janvier 2023, tout nouveau PEL verra un taux de rémunération de 2 % affecté. 

Il convient alors de savoir que le doublement de ce taux risque de redonner un peu d’attractivité à ce placement. Et ce, malgré le fait qu’il reste tout de même beaucoup moins élevé que dans le passé. Tels que 3,27 % entre 2000 et 2003, ou plus de 4 % avant 1994. Évidemment, cette hausse constitue tout de même un aspect positif pour les nouveaux souscripteurs. 

Source : Merci Pour L’Info

Accueil / Actualités / PEL : à partir du 1 er janvier 2023, le taux va doubler pour les nouvelles ouvertures