Électricité : l’option des heures pleines et creuses est-elle payante ?

Pour payer l’électricité moins cher, vous avez l’option de changer d’option tarifaire et opter pour l’option « heures pleines / heures creuses ».

© Électricité : l’option des heures pleines et creuses est-elle payante ? - Source : Istock

Voir Ne plus voir le sommaire

Avec la hausse des prix de l’électricité, de nombreux foyers peinent à finir les mois. Les factures augmentent, la température extérieure baisse et les Français cherchent désespérément des solutions. En effet, les Français cherchent à faire baisser leurs factures et leurs dépenses quotidiennes. Et ce, afin de faire face à l’inflation et la crise énergétique cet hiver. Quand il s’agit de l’électricité, il existe des solutions. En effet, changer d’option tarifaire peut vous permettre de baisser votre facture. Les heures creuses permettent de bénéficier d’un tarif plus avantageux. En revanche, le prix de l’abonnement électrique et celui du kilowattheure pendant les heures pleines se trouvent plus élevés que la formule de base. Si vous voulez opter pour l’option « heures pleines / heures creuses », il vous faudra vous adresser à votre fournisseur d’électricité et non à Enedis. On vous explique tout ici ! 

Le principe de l’option « heures creuses » ?

Vous connaissez sans doute l’option tarifaire d’électricité nommée « heures creuses / heures pleines ». Lors de votre souscription au contrat d’électricité, vous avez à choisir un plan. Avec l’option « heures creuses / heures pleines », vous bénéficiez de deux prix de l’électricité toute l’année. Il existe alors des moments où l’électricité sera plus ou moins coûteuse. Il faudra alors modifier et planifier vos horaires de consommation pour éviter de payer des sommes astronomiques. Tout dépend, en réalité, de vos horaires de consommation. 

Il convient alors de savoir comment cette option tarifaire fonctionne. Pendant les horaires “creuses” (12h-17h et 20h-8h), vous pourrez bénéficier d’électricité à des prix bien plus avantageux. Tandis que, durant les heures “pleines” (8h et 12h et 17h et 20h), vous aurez à payer un prix du kWh HT plus élevé. Sachez donc qu’avec l’option « heures creuses / heures pleines », vous paierez toujours le même tarif, peu importe l’heure et le jour.

Le prix d’un changement d’option d’électricité

Les Français ont alors la possibilité de modifier l’option tarifaire choisi. Toutefois, ce changement peut s’accompagner d’un certain prix. Tout dépend, en réalité, du type de compteur électrique dans le foyer. Si vous possédez un modèle communicant Linky d’Enedis (ex-ERDF), alors le changement d’option se fait de manière gratuite et à distance (sous 24 heures ouvrées). Enedis, le gestionnaire du réseau de distribution d’électricité français, se chargera de tout modifier. En revanche, si vous possédez un compteur plus ancien, un technicien Enedis devra se rendre à votre domicile (sous 10 jours ouvrés). Dans ce cas de figure, l’intervention coûte 38,80 € ou 57,74 € en l’absence d’un dispositif de double comptage. Toutefois, sachez qu’il se peut qu’on vous propose de le remplacer de manière gratuite par un compteur Linky récent. 

Il existe tout de même des conditions à l’option « heures creuses / heures pleines ». Cette offre n’existe pas pour les contrats souscrits en 3 kilovoltampères (kVA). En effet, il faut, au minimum, avoir un contrat en 6 kVA. Si vous vous trouvez concernés par ce contrat bas, vous pouvez alors le modifier à distance. En effet, vous pourrez passer de 3 à 6 kVA, sous 24h à distance, pour seulement 3,82 €. Une fois de plus, si vous possédez un ancien compteur d’électricité, vous aurez besoin de l’intervention d’un technicien sur place (à partir de 38,80 €). 

Source : Le Particulier

Accueil / Actualités / Électricité : l’option des heures pleines et creuses est-elle payante ?