MaPrimeRénov’ : plusieurs propriétaires ont perdu des milliers d’euros

Certains propriétaires qui devaient bénéficier de MaPrimeRénov’ ont subi une rétraction par l’Agence nationale de l’habitat (Anah).

© MaPrimeRénov : plusieurs propriétaires ont perdu des milliers d’euros - Source : iStock

Voir Ne plus voir le sommaire

Le dispositif MaPrimeRénov’ aide de nombreux Français dans la rénovation énergétique de leur logement. Une grande aide qui apporte des rénovations nécessaires pour améliorer la valeur énergétique d’une maison, ou d’un appartement. Or, pour certains Français, l’obtention de cette prime ne se passe pas comme prévu. En effet, pour certains cela prend beaucoup de temps. Toutefois, pour d’autres, la situation semble encore plus difficile. En effet, certains deviennent victimes de rétractions de bénéfices de la part de l’Agence nationale de l’habitat (Anah). Ainsi, de nombreux propriétaires qui devaient bénéficier de MaPrimeRénov’ ont connu une rétraction soudaine de l’Anah. Des milliers d’euros perdus par des centaines de bénéficiaires. On vous explique tout ici ! 

MaPrimeRenov’

Le dispositif MaPrimeRénov’ concerne de nombreuses personnes. En effet, cette aide exceptionnelle a pour but d’aider les Français pour la rénovation énergétique de leur logement. Pour illustrer ce que cette prime peut vous apporter, voici un exemple. Si vous souhaitez remplacer votre chaudière au fioul par une pompe à chaleur, ce pour faire des économies d’énergie, vous devait alors envoyer votre devis sur le site de MaPrimeRénov’. Sur ce site, vous trouverez donc le montant auquel vous pouvez bénéficier avec la rénovation souhaitée. Une fois les travaux finis et que vous avez payé la facture des travaux, vous recevrez un virement du montant promis. 

Toutefois, dû à l’inflation et la hausse des prix de l’énergie en ce moment, il existe des difficultés avec cette aide exceptionnelle. En effet, un menuisier en région parisienne a évoqué les problèmes rencontrés. « L’autre souci qu’on a en ce moment, c’est qu’avec l’inflation, nos devis sont valables entre 10 et 15 jours. Donc il faut faire un dossier, tout envoyer. Et là, on peut attendre des mois et des mois. Après, ils vont valider sur le principe, mais étant donné que ça a duré six mois, tous les devis sont faux ». Déjà que le dossier peut d’avérer difficile à monter, le processus pour accéder à cette aide semble bien trop lente. Et ce, puisque la réponse peut mettre des semaines. Et pendant ce temps-là, les prix connaissaient souvent des hausses dues à l’inflation. Or, ce n’est pas tout !

Les rétractions de l’aide MaPrimeRenov’

Le dispositif MaPrimeRénov’ a été mis en place il y a près de trois ans. Depuis, les Français peuvent réaliser des rénovations énergétique sur leur logement. Et ce, sans trop s’inquiéter sur le prix colossal de certains changements. Toutefois, comme vous pouvez le savoir, MaPrimeRénov’ rencontre quelques problèmes en ce moment. Il semblerait que cette prime malmène des propriétaires qui se trouvent déjà dans une situation modeste due à l’inflation. Avec des preuves irréfutables, certains Français ont donné leurs témoignages. 

D’après les différents témoignages, les propriétaires racontent avoir reçu l’accord de l’Agence nationale de l’habitat (Anah). De ce fait, ils ont débuté leurs travaux de rénovation. Toutefois, une fois les travaux commencés ou même finis, ils ont eu l’annonce d’une rétraction du dispositif MaPrimeRénov’. Comme vous pouvez l’imaginer, cette rétraction met les propriétaires dans une situation embarrassante. Ils ont entrepris ces travaux en pensant recevoir l’aide de l’État. Des milliers d’euros manqués par des centaines de propriétaires. Ainsi, afin d’éclairer ce sujet, deux victimes de cette rétraction tardive ont donné leurs témoignages à MaPrimeRénov’. 

L’agence nationale de l’habitat autorise puis refuse la prime

La première victime, Eric, un habitant de la Sarthe (72), a tenu à expliquer son expérience. Il a donc évoqué le fait qu’il a installé une pompe à chaleur air-eau à la place de sa chaudière au fioul. Et ce, suite à la décision d’aide de la part de MaPrimeRénov’. « Le 14 septembre 2021, je reçois un accord pour une aide de 2440 euros. J’engage les travaux nécessaires et le 10 janvier, l’Anah m’informe qu’un contrôle de conformité va être réalisé », a-t-il confié à nos confrères du Figaro. Cinq mois plus tard, Eric apprend une mauvaise nouvelle. D’après ses dires, MaPrimeRénov’ a refusé de lui verser la prime. Et ce, puisqu’il a installé une ‘ventilation double flux’ au lieu d’une pompe à chaleur air/eau. 

Malgré le contrôle de conformité réalisé par l’Anah, Eric prétend ne jamais avoir fait installer une ‘ventilation double flux’. D’après lui, la facture ne contient aucune mention de cette installation. « La facture de l’entreprise qui a réalisé les travaux ne mentionne aucune ventilation double flux », souligne-t-il. Or, après de nombreuses demandes, Eric n’a toujours pas de réponse de la part de l’Anah sur sa demande du dispositif MaPrimeRénov’. À titre de rappel, la prime peut varier entre 0 euro pour les plus aisés et 4 000 euros pour les plus modestes. 

Une victime à Mayenne de cette rétraction

La deuxième victime de cette rétraction de MaPrimeRénov’ se nomme Pierre, un retraité de Mayenne (53). Après avoir réalisé la simulation sur le site internet, Pierre devait toucher 3 000 euros par l’État. Et ce, afin de financer des travaux d’isolation par l’extérieur de sa maison. Alors qu’il se confiait sur sa mauvaise expérience avec nos confrères d’Actu.fr, Pierre a donc tenu à s’expliquer. « J’avais fait les devis, obtenu l’accord pour toucher la prime, en avril dernier. Les travaux ont été faits ». L’Agence nationale de l’habitat a ensuite réalisé un contrôle des lieux. Selon Pierre, une fois que le chantier a été examiné, « il n’y avait pas de souci ». 

Malgré un contrôle réussi, il semblerait que Pierre ait rencontré le même problème qu’Eric. Un problème que l’Agence nationale de l’habitat n’a pas encore su régler et mettant de nombreux propriétaires dans une situation précaire. En effet, il a vu son versement lui être retiré. Malgré ses essais de communication, il n’a pas non plus réussi à joindre l’Anah. De ce fait, la victime a contacté le Défenseur des droits. Ce dernier s’occupe alors de la situation et tente d’analyser le dossier en profondeur. Il convient de savoir que ces deux victimes s’avèrent loin d’être les seuls. En effet, près de 500 déclarations de propriétaires ont été déposées. Une situation inquiétante pour de nombreux Français. Le Défenseur des droits doit donc analyser toutes les déclarations. Et ce, pour pouvoir donner son avis sur la situation. Trouver le coupable. Les propriétaires, les professionnels qui ont réalisé les travaux ou encore MaPrimeRénov’. 

Source : Au Féminin

Accueil / Actualités / MaPrimeRénov’ : plusieurs propriétaires ont perdu des milliers d’euros