Linky : les Français réfractaires vont devoir payer une facture dès le mois de janvier

Les réfractaires au compteur Linky vont devoir payer une facture pour la relève des compteurs dès janvier 2023.

© Linky : les Français réfractaires vont devoir payer une facture dès le mois de janvier - Source : iStock

Voir Ne plus voir le sommaire

Vous connaissez tous sans doute les compteurs Linky. Sachez que 90 % des Français en ont désormais un chez eux. Toutefois, un gros changement arrive pour les 10 % récalcitrants. En effet, les personnes qui n’ont pas encore de compteur vont connaître des frais supplémentaires. Et ce, à partir du 1er janvier 2023. Pour les Français qui n’en ont pas, ils devront alors payer un supplément mensuel. En effet, la décision a été prise il y a maintenant quelques mois. La Commission de régulation de l’énergie (CRE) a décidé de facturer le coût du relevé du compteur. Ainsi, les Français réfractaires à l’installation du compteur Linky devront payer 5 euros par mois. Et ce, dès le 1er janvier 2023. On vous explique tout ici ! 

Une décision de la Commission de régulation de l’énergie

Comme expliqué, la Commission de régulation de l’énergie (CRE) a pris une décision finale au mois de février 2022. Pour les Français réfractaires à l’installation du compteur Linky, une facture mensuelle leur sera envoyé. Et ce, dans le but de faire reposer le coût de la relève à l’ancienne sur les consommateurs récalcitrants. Il faut savoir que 90 % des Français ont déjà accepté l’installation du compteur Linky. Ainsi, ce changement ne concerne qu’une partie minime de la population. 

Les Français qui n’ont pas accepté l’installation d’un compteur Linky vont donc connaître des frais pour ce refus. Évidemment, cela ne concerne pas les personnes pour qui la non-installation s’avère liée à une impossibilité technique. Les réfractaires devront alors supporter, à leur charge, les « coûts générés » par cette décision personnelle. Il semblerait que ce coût s’élève à 5 euros mensuels. 

Les réfractaires au compteur Linky : 5 euros par mois

D’après les chiffres, 90 % des Français ont accepté l’installation d’un compteur Linky à leur domicile. Toutefois, cela signifie alors que 10 % des compteurs sur le territoire ne sont pas des Linky. En France, cela représente alors près de 3,8 millions anciens compteurs toujours en fonction. Or, tous ne semblent pas des refus. En effet, certains Français n’ont pas la possibilité d’installer les boitiers verts. Les frais supplémentaires à partir du 1er janvier 2023 concerneront donc les personnes qui refusent l’installation délibérément

Les frais proviennent alors du coût du relevé. En effet, les Français qui ont refusé l’installation coûtent de l’argent à Enedis. Alors que le relevé pour les compteurs Linky peut se faire à distance, les anciens compteurs n’ont pas cette option. Ainsi, les relevés opérés par des techniciens coûtent en moyenne 61 euros sur l’année. Ce qui représente environ 5 euros par mois. Et ce, comme l’ont expliqué nos confrères de Challenges. 

Un autorelevé du compteur Linky possible jusqu’en 2025

Malgré cela, il convient de noter qu’il existe toujours des solutions pour les réfractaires. En effet, pour ceux qui refusent le compteur Linky, le paiement de ces frais supplémentaires peut se voir repoussé. Pendant deux ans, ils pourront alors s’abstenir de payer ce coût. Il faudra alors relever leurs anciens compteurs eux-mêmes. Pour ensuite envoyer les résultats à Enedis. De ce fait, aucun technicien n’aura à se déplacer et donc il n’y aura pas de frais de déplacement. 

Toutefois, il convient de rappeler que cette méthode ne fonctionnera pas sur le long terme. Bien que pour le moment, les réfractaires pourront l’utiliser, cela ne va que jusqu’en fin 2024. Et ce, puisque dès janvier 2025, il faudra faire un choix. Soit l’installation du compteur Linky, soit la facture mensuelle de 5 euros. 

Source : Midi Libre

Accueil / Actualités / Linky : les Français réfractaires vont devoir payer une facture dès le mois de janvier