Super U dépouillé par une caissière de 14 000 euros grâce à une technique bien ficelée

Récemment, une caissière des magasins Super U a récemment monté une arnaque et a réussi à détourner 14 000 euros.

© Super U dépouillé par une caissière de 14 000 euros grâce à une technique bien ficelée - Source : iStock

Voir Ne plus voir le sommaire

De plus en plus, les arnaques prennent place. Que cela soit sur internet, dans les magasins, les aires d’autoroutes, tout semble être une raison pour créer des arnaques. Mais dernièrement, cela ne reste pas une arnaque qui prend de l’argent à des Français, mais bien au magasin Super U. En effet, une des caissières a réussi à détourner près de 14 000 euros de fonds grâce à sa technique. On vous explique tout ici. 

Un contexte difficile 

Depuis le début de cette année, le contexte économique a beaucoup changé. En effet, de nombreuses relations internationales mondiales ont pris fin. Alors, que cela reste en Europe et en France, de nombreux produits viennent à manquer. On a donc très vite vu des produits avec moins de stocks. Et si l’offre diminue, mais pas la demande, donc les prix augmentent. Cela se nomme l’inflation, et cette dernière semble toucher tous vos produits, et même les carburants et énergies. Ainsi de nombreux magasins comme Super U ont essayé de baisser leurs prix pour être plus compétitifs

Mais, même avec les aides de l’État et les campagnes de promotions ou de rabais, la vie continue de coûter cher. Et pour de nombreux Français, les fins de mois peuvent rester difficiles. En plus de cela, on trouve de nombreuses arnaques un peu partout. Surtout en cette période de Noël où les Français ont tendance à beaucoup commander. Mais, entre les sites qui ne volent que vos coordonnées bancaires sans jamais vous envoyer le produit. Ou même les arnaques qui se servent de la livraison de votre colis pour soutirer des fonds. Récemment, cela reste le cas d’une caissière de Super U qui a volé beaucoup d’argent au magasin

Une technique bien menée

En effet, cette caissière a pu voler de nombreux fonds du magasin Super U. En effet, elle a juste eu à se servir du moyen de remboursement pour récupérer les fonds. Elle avait en effet près de trois comptes bancaires à son nom. Et chacun des remboursements se voyaient donc versés sur l’un des comptes. 

Si Super U a mis du temps à s’en rendre compte, cela reste, car de nombreux remboursements ont souvent lieu. Il faut dire qu’avec ces nombreuses campagnes de rappels produits, les remboursements doivent bien souvent être effectués. Cela s’explique simplement car les remboursements des produits rappelés peuvent avoir lieu jusqu’à la fin de la procédure. Mais malgré cette excuse, le magasin a tout de même fini par avoir des doutes. Pourtant, cette caissière semblait faire attention à ne jamais rembourser de produits trop chers, chaque fois, ils valent moins de 50 euros

Super U prend ses dispositions 

Ainsi, en à peine trois mois, la caissière de Super U a pu en tout détourner près de 14 000 euros. Ainsi, elle n’avait qu’à scanner les produits pour obtenir un remboursement. Bien sûr, elle ne scannait pas de produits à plus de 50 euros. Malheureusement pour elle, l’employée venait juste d’avoir de nouvelles responsabilités, et les remboursements se voyaient bien trop fréquents pour ne pas alerter le magasin. 

Alors rapidement, Super U a commencé à soupçonner une fraude dans son propre magasin. L’enseigne de La Verpillière au nord de Grenoble a donc décidé de se confier aux gendarmes. Finalement, les gendarmes ont dû ouvrir l’enquête, et le constat a semblé bien fait. Ils ont trouvé les trois comptes bancaires de la caissière et les rentrées d’argent de remboursement. Ainsi, dès le début de ce mois, les forces de l’ordre ont pu l’arrêter, et elle a directement reconnu les faits. 

Finalement, le magasin Super U a donc mis fin à son contrat en tant que caissière. De plus, elle devra comparaitre au mois de mars de l’année prochaine devant le tribunal judiciaire de Vienne

Source : Yahoo

Accueil / Actualités / Super U dépouillé par une caissière de 14 000 euros grâce à une technique bien ficelée