Pouvoir d’achat : UFC-Que Choisir alerte sur la hausse des prix à venir en 2023

Ces derniers mois, le pouvoir d'achat des Français a chuté. Mais d'après Que Choisir, le pire reste à venir.

© Pouvoir d'achat : UFC-Que Choisir alerte sur la hausse des prix à venir en 2023 - Source : iStock

Voir Ne plus voir le sommaire

L’année 2022 a beaucoup réduit le pouvoir d’achat des Français. En cause ? Une inflation galopante, causée par différents facteurs. Après deux ans de crise sanitaire, l’actualité mondiale a connu des troubles. Toutes ces perturbations ont aussi de lourds impacts sur la production de denrées alimentaires et les échanges commerciaux. Résultat ? La France a subi 6,3 % d’inflation depuis décembre 2021. Dans ce contexte, certains produits viennent à manquer, et d’autres voient leurs prix grimper. Même si notre gouvernement tente de remédier aux difficultés des citoyens, l’année 2023 devraient confirmer cette tendance. Récemment, Que Choisir a dévoilé les hausses attendues dans les 12 prochains mois, secteur par secteur. Ainsi, la rédaction JeSuisFrançais vous propose un point récapitulatif, pour savoir ce qui nous attend l’année prochaine côté pouvoir d’achat.

L’énergie : un secteur crucial de notre économie

Depuis l’été 2022, tous les Français savent que la sobriété doit s’imposer dans leur quotidien. Sur les conseils du gouvernement, la population applique de nombreux éco-gestes. L’objectif ? Limiter la facture et éviter des coupures d’électricité, en cas de forte tensions sur le réseau. Malgré tous ces efforts, la hausse des tarifs de l’électricité risque bien de peser sur le pouvoir d’achat des ménages. Pour l’heure, le bouclier tarifaire en vigueur protège les particuliers.

Ainsi, le prix de l’inflation a pu augmenter de « seulement » 7 % en 2022. Mais en 2023, le bouclier tarifaire va prendre fin entre janvier et février. Ainsi, il faut s’attendre à une hausse de 15 % sur les prix de l’énergie. Une perte de pouvoir d’achat que les petits gestes ne suffiront pas à stopper.

Du côté des professionnels, les nouveaux tarifs de l’électricité et du gaz ont déjà fait des ravages. Face à des factures qui ont doublé ou triplé, certains commerçants et artisans se voient déjà contraints de réduire leur activité. Pire, si l’énergie coûte plus cher, elle s’avère indispensable dans de nombreux secteurs de notre économie. Ainsi, cette hausse risque de se répercuter sur de nombreux produits de consommation courante.

Pouvoir d’achat : les consommateurs face à la hausse des prix en supermarchés

Pour l’heure, l’année 2022 a fait augmenter les dépenses courantes des Français. Dans les rayons, les prix des articles ont augmenté de 14,5 % en moyenne. Une situation tendue, qui pousse de nombreux clients à se priver de certains produits. Pour les plus précaires, le niveau du pouvoir d’achat atteint un seuil critique.

Mais l’inflation sur l’alimentaire risque de s’amplifier dans les mois à venir. D’après Michel-Édouard Leclerc, interrogé en novembre sur BFMTV, il faut s’attendre à un tsunami sur les prix en 2023. Par la suite, le patron des supermarchés Leclerc a dévoilé les augmentations de prix, transmises par les fournisseurs de l’enseigne. Il prévoit ainsi +20 % sur les conserves de fruits, +17 % sur les conserves de légumes ou encore +10 % sur les féculents. Si ces prévisions deviennent réalité, le pouvoir d’achat des consommateurs risquent de connaître une grave baisse.

Du côté du président de la Coopération agricole, le constat sur le pouvoir d’achat reste le même. « Les industriels sont dans le rouge, et beaucoup ajustent à la baisse les volumes de production. Il n’y a pas pénurie, mais déjà des ruptures de stocks de certaines références. Les distributeurs le savent, pourtant ils ont une position extrêmement dure dans les négociations. Ils sont conscients des risques, mais ils vont pousser le plus loin possible, au motif du pouvoir d’achat des consommateurs. »

Transport : se déplacer coûtera encore plus cher en 2023

Qu’ils soient conducteurs ou usagers des transports publics, les Français consacrent chaque année un gros budget à leur mobilité. Malheureusement, en 2023, ces dépenses pénaliseront encore plus leur pouvoir d’achat.

Ainsi, dès le 31 décembre 2023, la ristourne de 10 centimes n’aura plus cours dans les stations-service. Sur les autoroutes, les tarifs pratiqués aux péages devraient dépasser les 5 % d’augmentation dans les prochaines semaines. Un nouveau coup dur pour le pouvoir d’achat des automobilistes.

Du côté des trains, il faudra aussi prévoir une hausse d’environ 5 % sur le prix des billets. Enfin, dans les grandes métropoles, les abonnements mensuels vont aussi coûter plus cher. Les Parisiens paieront 12 % de plus pour leur pass Navigo. À Marseille, l’augmentation de l’abonnement RTM devrait atteindre 5 % aussi. Une perte de pouvoir d’achat plutôt ironique, à l’heure de la transition écologique.

Pouvoir d’achat : attention aux mutuelles et assurances

Contre les accidents de la vie, les mutuelles et assurances permettent d’avoir un filet de sécurité. Mais il faut anticiper des factures plus élevées en 2023. En effet, les dépenses liées à la santé risquent de s’avérer plus difficiles. En cause ? La récente réforme 100 % santé, mais aussi les retombées d’une crise sanitaire étalée sur deux ans. Une hausse de 10 % devraient frapper les tarifs des mutuelles santé, dès janvier 2023. Un coup dur de plus pour le pouvoir d’achat des citoyens.

Pour ce qui est des assurances habitation, de forte hausses auront sans doute lieu. En effet, l’année 2022 a connu une forte augmentation des cas de sinistres (incendies, dégâts des eaux…).

À savoir : Le budget consacré au logement devrait aussi prendre plus d’importance en 2023. En effet, pour l’heure, la hausse des loyers fait face au plafond de 3,5 % fixé par le gouvernement. Mais cette limite prendra fin au 30 juin prochain.

Enfin, du côté des assurances automobiles, les prévisions révèlent 2 à 3 % de plus à payer en 2023. Décidément, les automobilistes risquent de voir leur pouvoir d’achat se réduire de façon dramatique dans les prochains mois.

Forfaits internets, mobiles et vidéos à la demande

De nos jours, l’accès au téléphone, à l’ADSL ou à la fibre joue un rôle crucial dans nos vies sociales et professionnelles. Malheureusement, les principaux opérateurs français (SFR, Orange, Bouygues…) ont annoncé des augmentations de 1 à 3 euros par mois sur leurs offres box et mobiles. Parmi eux, seul Free n’a pas indiqué de hausse sur ces tarifs en 2023. Une bonne nouvelle pour le pouvoir d’achat des abonnés !

Autre poste de dépense à ne pas négliger : les abonnements aux services de vidéos en streaming. À présent, ils paraissent indispensables pour se divertir, et suivre les derniers films ou séries à la mode. Là encore, jetez un œil à vos factures Netflix, Salto ou encore Disney plus, pour éviter surpris par la flambée des tarifs.

Source : Que choisir

 

Accueil / Actualités / Pouvoir d’achat : UFC-Que Choisir alerte sur la hausse des prix à venir en 2023