Carburants : le patron de E. Leclerc évoque un possible coup de pouce « On pourra faire un geste »

Les ristournes sur les carburants vont bientôt prendre fin. Faut-il s’attendre à un geste de E.Leclerc ?

© Carburants : le patron de E. Leclerc évoque un possible coup de pouce "On pourra faire un geste" - Source : iStock

Voir Ne plus voir le sommaire

Avec la hausse des prix de l’énergie, de nombreux Français et leurs portefeuilles ont donc souffert. Le gouvernement français, après avoir annoncé les difficultés d’approvisionnement en énergie dû au conflit entre nos voisins de l’est, a tenté de mettre en place des aides. Ainsi, les ristournes sur le carburant ont vu le jour. Une remise à la pompe qui a rassuré de nombreux automobilistes français qui peinaient à payer le plein pour se rendre au travail. Il convient de rappeler que le gouvernement ne se trouvait pas seul dans cette lutte. En effet, la grande enseigne TotalEnergies a également proposé son aide. Or, ces aides prennent fin le 31 décembre 2022. Dès le 1er janvier, le prix du carburant connaîtra donc une hausse allant de 10 à 20 centimes le litre. De ce fait, E. Leclerc a évoqué un « geste ». On vous explique tout ici !  

Leclerc : un nouveau geste pour le prix des carburants ?

Cette année, les prix des carburants ont connu des hausses sans précédent. Il convient de rappeler que dans certaines zones, le litre dépassait parfois 2 euros. Avec un peu d’aide du gouvernement et de TotalEnergies, ces prix ont rapidement rechuté. Toutefois, il faut dire que cela reste une inquiétude pour les Français. Et ce, puisque le 31 décembre 2022, ces aides prennent fin. Les prix des carburants risquent donc de remonter de 10 à 20 centimes le litre. En effet, dès le 1er janvier 2023, la fin des ristournes semble synonyme de la hausse des prix du carburant. Ainsi, il faudra s’attendre à ce que les tarifs remontent de 20 centimes dans les stations TotalEnergies et de 10 centimes dans les autres stations-essence

Dans ce contexte actuel difficile, il semblerait que E. Leclerc envisage de « faire un geste » contre la hausse des prix des carburants. Et ce, comme le rapportent nos confrères de BFM Business. En effet, alors que Michel-Edouard Leclerc se trouvait interrogé par BFM Business, il a évoqué la possibilité d’un geste contre la hausse de ces prix. Michel-Edouard Leclerc, le président du comité stratégique des centres E. Leclerc, a tenu à appuyer cette idée. « Peut-être. Oui, on pourra faire un geste, mais je ne sais pas encore la règle du jeu, je ne sais pas s’ils vont vraiment arrêter, je ne sais pas si Total va arrêter », a-t-il confié auprès de nos confrères. Il convient de savoir que cette remontée de prix du carburant inquiète beaucoup d’automobilistes français qui utilisent régulièrement leurs voitures. 

Un contexte actuel flou

Malgré cette confidence, il convient de noter que cette réponse de la part de Michel-Edouard Leclerc, le président du comité stratégique des centres E. Leclerc, reste floue. Toutefois, l’entrepreneur a décidé de continuer ses explications. Et ce, dans le but de justifier le flou et les incertitudes du moment. Il convient de savoir que tout repose sur le contexte actuel. « Je ne vais pas annoncer [ce que je vais faire] à mon concurrent, car Total c’est mon fournisseur mais aussi mon concurrent », a-t-il expliqué. Pour le moment, il n’y a pas d’aides définitives annoncées. Selon nos confrères de BFM Business, l’aide des centres E. Leclerc pourrait ressembler à une reprise des opérations « carburants à prix coûtant ». En effet, il convient de rappeler que l’année dernière, durant l’été, ils avaient mis en place cette aide carburant lors des départs en vacances de la majorité des Français. 

Sachez tout de même que la fin de la ristourne de l’État et du gouvernement se trouve prévue depuis de nombreux mois déjà. Dès l’annonce de l’arrivée de l’aide, ils avaient évoqué une date butoir au 31 décembre 2022. D’après le gouvernement français, les ristournes se trouveraient remplacées par un dispositif bien plus ciblé dès janvier. Souvenez-vous que le calendrier initial des aides a bien changé depuis l’annonce. En effet, les grèves dans les raffineries et les pénuries de carburants en France ont rallongé la durée de cette aide sur les carburants. En revanche, pour le groupe TotalEnergies, il semblerait qu’aucune nouvelle aide soit prévue. TotalEnergies a déclaré qu’« aucun prolongement de cette remise n’est prévu » après le 1er janvier 2023. Selon nos confrères de TF1 Info, le directeur général de TotalEnergies, Patrick Pouyané, n’a pas totalement nié la possibilité d’une nouvelle aide l’année prochaine. 

Source : Ouest France

Accueil / Actualités / Carburants : le patron de E. Leclerc évoque un possible coup de pouce « On pourra faire un geste »