Chômage : ce qui change en cette nouvelle année 2023 dans le domaine de l’emploi

À partir de 2023, de nombreux changements concernant l’emploi ou encore le chômage se verront mis en place en France.

© Chômage : ce qui change en cette nouvelle année 2023 dans le domaine de l’emploi - Source : Getty Images

Voir Ne plus voir le sommaire

En ce qui concerne l’emploi et le chômage en 2023, il convient de dire qu’il y aura sans doute de nombreux changements. Que ce soit pour les salariés, les fonctionnaires, les indépendants ou encore les demandeurs d’emploi. De nombreuses nouveautés arrivent. Cette année, l’inflation galopante a fait des ravages dans le portefeuille de nombreux Français. De ce fait, la question des rémunérations reste tout de même au cœur des préoccupations des salariés mais aussi des employeurs. Entre la revalorisation du SMIC et de l’indemnité de télétravail dans la fonction publique, la réforme de l’assurance chômage, et les congés. Il semblerait donc que de nombreux changements viennent intervenir dans le monde du travail. On vous explique tout ici ! 

Le salaire, dit SMIC, revalorisé de 1,81 % au 1er janvier

Tous les ans, le salaire minimum interprofessionnel de croissance (SMIC) connait une revalorisation. Ainsi, le 1er janvier 2023, une revalorisation automatique aura lieu. Il convient de savoir que l’inflation joue un rôle important dans cette hausse. Et ce, puisque les foyers français les plus modestes ont connu de nombreux problèmes liés à l’inflation sur le territoire. 

Sachez que cette année, en ce qui concerne ce SMIC, le gouvernement ne propose pas de coup de pouce. Ainsi, le 1er janvier 2023, le salaire minimum connaîtra une augmentation de 1,81 %. Pour les employés payés au SMIC, cela représente 1 709,28 euros brut par mois. Ce qui fait 1 353,07 euros net par mois

Le budget pour les augmentations de salaire en hausse

Plusieurs cabinets ont publié des études ces derniers mois pour les augmentations de salaire. Que ce soit les cabinets Deloitte, People Base CBM ou encore Mercer, ils ont souligné que les employeurs comptaient augmenter le salaire de leurs employés. Pour 2023, il semblerait que, pour certains, cette augmentation atteindra 4 %. Comme vous pouvez l’imaginer, le budget ne permettra pas de couvrir l’impact de l’inflation sur le pouvoir d’achat des salariés. Toutefois, on peut voir une nette hausse comparée aux années précédentes.

D’après les dires du cabinet Deloitte, on peut déjà citer les employés qui recevront les hausses les plus conséquentes en 2023. Parmi eux, on retrouve donc les employés de l’industrie, de l’automobile, de la grande consommation et de la santé. En effet, les employeurs de ces secteurs risquent d’augmenter les salaires de 4 %. 

La nouvelle réforme de l’assurance chômage

Le gouvernement a pour objectif de lance une nouvelle réforme de l’assurance chômage dès le début de l’année 2023. Il convient de rappeler que la première réforme de l’assurance chômage a connu des opinions très controversées. Ainsi, dans cette nouvelle réforme, le gouvernement cherche à mettre en place un mécanisme contracyclique. En suivant ce mécanisme, lorsque la situation du marché du travail se montre favorable, les règles d’indemnisation chômage deviennent plus strictes. 

En revanche, en situation de crise, les règles d’indemnisation chômage deviennent plus protectrices. À présent, d’après les dires de l’INSEE, le taux de chômage se chiffre à 7,3 %. Il convient de noter que le ministère du Travail considère que la situation est donc “favorable”. Sachez donc que cette nouvelle réforme risque de prendre place dès le 1er février 2023. 

Une hausse de l’aide à l’embauche d’alternants

En France, il existe une aide à l’embauche d’alternants. Cette aide a pour objectif de booster l’embauche d’alternants préparant des diplômes de niveau inférieur ou égal au bac. Ce qui, à long terme, baisse le taux de chômage sur le territoire. À présent, sachez que le montant de l’aide s’élève à 5 000 euros pour l’embauche d’un alternant mineur et à 8 000 pour un alternant ayant plus de 18 ans. 

Toutefois, dès le 1er janvier 2023, ce montant risque de changer. En effet, cette aide du gouvernement va passer à 6 000 euros pour chaque recrutement d’apprenti et de salarié en contrat de professionnalisation de moins de 30 ans. Ainsi, une augmentation pour les mineurs et une baisse pour les personnes de plus de 18 ans. Ramenant donc l’aide au même montant pour tout le monde. 

Les salaires des enseignants revalorisés à la rentrée 2023

Une bonne nouvelle arrive pour les professeurs débutants. En effet, à la rentrée 2023, ces derniers connaîtront une revalorisation de salaire. Dans sa campagne présidentielle, Emmanuel Macron avait évoqué le sujet des salaires des enseignants en France. Grâce au budget 2023, le président de la République souhaite donc effectuer une revalorisation des rémunérations des enseignants. 

Ainsi, une augmentation “socle” de 10 % en moyenne leur sera accordée à la rentrée 2023. Et ce, sans conditions requises. Il convient de noter que le gouvernement français s’engage à ce qu’aucun enseignant en début de carrière ne gagne moins de 2 000 euros net par mois. Dès la rentrée prochaine, cette revalorisation risque donc d’avoir lieu. De plus, le ministère de l’Éducation nationale souhaite également créer une prime de maximum 1 500 euros. Et ce, pour les professeurs des écoles qui “innovent”. 

L’indemnité de télétravail dans la fonction publique

Cette année, le gouvernement français a mis en place un plan de sobriété énergétique. Il existe de nombreux sujets évoqués dans ce plan. Et ce, dont le recours, si possible, au travail à distance dans la fonction publique. Dès le 1er janvier 2023, il s’avère que l’indemnité de télétravail versée aux agents publics va connaitre une revalorisation. Et ce, de 15 %. 

Ainsi, le montant de l’indemnité de télétravail va beaucoup augmenter. Elle passera donc de 2,50 à 2,88 euros par journée de télétravail effectuée. Sachez que le plafond annuel connaît également une hausse. En effet, à présent, la limite se trouve à 220 euros par an. Après la revalorisation, ce plafond se chiffrera à 253,44 euros. Une revalorisation tout comme celle des salaires pour les enseignants. 

Les agents publics : certains congés améliorés

Évoquons enfin les congés dans la fonction publique mais également du privé. Le projet de budget de la Sécurité sociale pour 2023 va apporter quelques changements. En effet, le premier changement concerne le congé de présence parentale. Ce congé représente, pour les parents d’un enfant malade, handicapé ou victime d’un accident grave, une durée maximale de 310 jours à poser dans un délai de trois ans. Sachez que bientôt, ces derniers pourront, tout comme les agents publics, renouveler pour 310 jours supplémentaires, sans attendre le terme des trois ans.

Or ce n’est pas tout ! Il y aura également des changements pour les congés de proche aidant accordés aux salariés du privé. Cette dernière, à partir de 2023, concernera également les agents de la fonction publique. Enfin, les démarches pour bénéficier de ces congés se trouveront assouplies. En effet, toutes les pièces justificatives sont gardés. Ainsi, l’employeur pourra réutiliser les pièces justificatives utilisées pour un congé de proche aidant pour ouvrir droit à l’allocation par exemple. 

Source : Capital

Accueil / Actualités / Chômage : ce qui change en cette nouvelle année 2023 dans le domaine de l’emploi