Facture : une hausse à prévoir pour l’électricité et le gaz en 2023

Avec la crise énergétique, la facture d’énergie va assurément gonfler par rapport à l’année passée, mais de combien ?

© Facture : une hausse à prévoir pour l’électricité et le gaz en 2023 - Source : IStock

Voir Ne plus voir le sommaire

Alors que la France semblait appliquer depuis déjà près d’un an un gel tarifaire pour le prix des énergies. Il va falloir s’attendre à voir la facture augmenter pour l’année qui vient. En effet, face à l’inflation sur les prix des énergies, le gouvernement a décidé de réagir. Bien que le gel tarifaire prenne fin, les Français pourront compter sur le bouclier tarifaire dès le premier janvier. Et ce, jusqu’au 30 juin prochain. Bien qu’il limite donc la hausse, cette dernière pourra monter jusqu’à 15 % de plus tout de même. On vous explique tout ici. 

Les mesures du gouvernement 

Le gouvernement reste donc bien conscient que la facture, qu’elle reste énergétique, pour les courses ou en tout genre, se voit influencée par l’inflation. Mais, après une année passée avec le tarif gelé du gaz et une augmentation bloquée à 4 % pour l’électricité. L’année 2023 risque d’être plus rude. Alors, le gouvernement a décidé de mettre en place de nombreuses aides. On trouve le chèque énergie traditionnel, qui revient chaque année. Mais, pour aider les Français à payer le chauffage, il propose aussi le chèque énergie dit exceptionnel. On trouve également des chèques énergies bois, des chèques énergie fioul, tout cela dans le but d’aider à payer le chauffage. 

Mais avec la crise énergétique, la facture d’énergie plombe le pouvoir d’achat des Français. L’Insee parle même de 720 euros perdus entre janvier 2021 et le mois de juin dernier. Pour éviter que cela n’empire en 2023, le gouvernement a décidé de mettre en place un bouclier tarifaire. Et ce, aussi bien pour le gaz que l’électricité. Il faut donc s’attendre à une hausse normale maximale de 15 %. Et ce d’ici janvier ou février. 

L’augmentation de la facture 

Ainsi, avec un bouclier tarifaire qui limite à 15 % l’augmentation de la facture énergétique, il faut tout de même s’attendre à des hausses. Le gouvernement pense à 25 euros par mois en plus pour un chauffage au gaz et 20 euros pour des chauffages électriques. Une hausse conséquente sur le prix de l’année, mais qui aurait été bien pire sans bouclier tarifaire. Sans ce dernier, le prix des énergies aurait pu subir une augmentation de près de 120 % juste pour l’année prochaine. Ce qui représente près de 200 euros supplémentaires par mois. 

Bien que passer de 120 % à 15 % reste une aide conséquente pour la facture, de nombreuses associations de consommateurs la trouvent tout de même très importante. L’UFC-Que Choisir déclare “L’augmentation de 15 % à laquelle devront faire face les consommateurs en 2023 (soit un niveau 2 à 3 fois plus élevé que l’inflation) dépasse sensiblement le seuil de tolérance, particulièrement pour la majorité des ménages qui ne bénéficieront pas du chèque énergie exceptionnel”. Il se trouve que l’association pensait à un bouclier à hauteur de 10 % et non 15 %. 

Le prix du gaz au mois de janvier

Si jusque-là, les estimations d’augmentation de facture ne restaient que des suppositions, il faut dire que le mois de janvier se rapproche à grands pas. Les estimations deviennent donc de plus en plus précises. Il faut tout d’abord rester vigilant sur votre contrat pour le gaz. Le bouclier tarifaire concerne les personnes aux tarifs réglementés d’Engie et ceux avec un contrat indexé sur ce dernier. Ainsi, les estimations, en fonction de la consommation par an de gaz, semblent déjà assez précises. 

Avec une consommation de base, soit moins de 1000 kWh par an, il faut attendre une augmentation de 5,85 %. Environ donc 10 euros. Pour ceux qui consomment du gaz en cuisson, chauffage et pour l’eau, il faut penser à une augmentation de 10,51 % soit 39 euros de plus par an. Ensuite, pour moins de 6 000 kWh par an, il faut compter 15,3 % d’augmentation, ce qui équivaut à 222 euros de plus par an. Et enfin pour ceux consommant plus, cela représente 16,92 % soit, 475 euros de plus par an

En revanche, bien que le tarif réglementé reste le plus sûr, il risque bien de disparaître d’ici à fin juin. Des courriers semblent déjà envoyés afin d’en avertir les Français. 

La hausse pour la facture d’électricité

Pour le moment, il paraît assez difficile de donner des taux pour l’augmentation de la facture d’électricité. Mais, il faut s’attendre à des hausses variant en fonction des consommations. Aussi, alors que le gel restait à hauteur de 4 %, des clients ont tout de même vu l’augmentation passer à 5,4 %. Et même 11 % parfois. Alors, le conseil d’EDF semble donc de prendre un contrat avec un tarif heure pleine et heure creuse afin de payer moins

Source : MoneyVox

Accueil / Actualités / Facture : une hausse à prévoir pour l’électricité et le gaz en 2023