Hausse des prix : les Français les plus impactés cette année

La hausse des prix de l’électricité et du gaz semble toucher certains Français plus que d’autres.

© Hausse des prix : les Français les plus impactés cette année - Source : iStock

Voir Ne plus voir le sommaire

Depuis le début de l’année 2022, une forte inflation a continué de grandir. Et cette dernière a pour conséquence une hausse des prix. Cela se traduit aussi bien par les prix des énergies que de la vie courante. Mais cet hiver, plus que jamais, à cause de la crise énergétique, les prix vont subir une grosse augmentation. Bien que le gouvernement souhaite venir en aide aux Français au travers d’aides, de chèques énergies ou même du bouclier tarifaire. Cela ne va pas suffire pour épargner totalement les Français. Certains se verront davantage impactés que d’autres. On vous explique tout ici. 

Les aides du gouvernement face à la hausse des prix

En effet, depuis le mois de janvier dernier, le prix de la vie a largement augmenté. Conscient de ce problème, le gouvernement a décidé de faire adopter une loi sur le pouvoir d’achat. Cette dernière a pour but de mettre en place de nombreuses aides, primes, revalorisations, etc. Tout cela dans le but d’aider les Français. Mais, avec la crise énergétique, la hausse des prix des énergies se fait largement ressentir. 

Alors, en plus de l’aide habituelle, le chèque énergie, le gouvernement a souhaité ajouter de nouvelles aides. Car, dans les foyers Français, ce qui consomme le lupus, cela semble bien être le chauffage. Alors pour lutter contre la hausse des prix du chauffage, le gouvernement a créé de nouveaux chèques énergies. On peut trouver le chèque énergie exceptionnel, cumulable avec le traditionnel. Mais également le chèque énergie bois ainsi que fioul qui s’accorde en fonction de la manière de chauffer le logement. 

Mais ces chèques énergies se destinent surtout aux foyers Français les plus modestes. Alors, le gouvernement a décidé de mettre en place un bouclier tarifaire. Une façon de contenir la hausse des prix des énergies. Mais, cela représente en réalité une augmentation pour les Français. Car, jusqu’à maintenant, une limite de 4 % semblait mise en place. Avec le bouclier tarifaire, cela provoque une augmentation de 15 %. Ainsi, Les Échos relate que “Les pouvoirs publics estiment que les ménages devraient voir leur facture de gaz augmenter de 25 euros par mois, contre environ 200 euros sans le bouclier”.

Les personnes concernées par les hausses des énergies

Ainsi, pour ce qui en est de la hausse des prix de l’électricité, le quotidien informe que cette dernière coûtera “20 euros en plus par mois aux logements utilisant ce type de chauffage, contre 180 euros si le mécanisme de blocage des prix n’était pas reconduit”. Et cela se ressentira dès le mois de février. Ainsi, CRE estime qu’“environ 50 % des ménages sont concernés” et plus précisément BFMTV déclare “les clients ayant souscrit des contrats en tarif réglementé ou indexés sur celui-ci auprès d’un fournisseur de gaz”. 

Pourtant, si cette hausse des prix de 15 % semble faire peur, elle aurait dû être bien pire si il n’y avait pas eu le bouclier tarifaire précédent. BFMTV avait estimé que la hausse de l’électricité aurait pu être de 122 % autrement

Les survivants de la hausse des énergies

Pourtant, certaines personnes pourront bien éviter la hausse des prix de ce début d’année. Ou du moins, la retarder. Il se trouve que pour ceux ayant un contrat à prix fixe, comme son nom l’indique, rien ne changera. En revanche, une fois que le contrat prendra fin, alors la hausse se fera bien ressentir. Nos confrères de Marie-France déclarent que “Pour l’heure, aucune autre augmentation des prix de l’énergie n’est prévue par le gouvernement. “En tout cas, pas jusqu’au 30 juin pour le gaz. Pas de nouvelle hausse non plus jusqu’à fin 2023 pour l’électricité”, précise le site TF1 INFO”. 

Source : Marie France

Accueil / Actualités / Hausse des prix : les Français les plus impactés cette année