RSA : À 35 ans, les impôts saisissent son compte, il est victime d’une fraude

Les impôts ont pu découvrir un fraudeur du RSA, la sanction a été de prélever directement sur le compte de ce dernier.

© RSA : À 35 ans, les impôts saisissent son compte, il est victime d’une fraude - Source : iStock

Voir Ne plus voir le sommaire

Le service des impôts semble intransigeant avec les fraudeurs. Alors, quand les impôts ont découvert un homme qui fraudait avec le RSA, ils ont décidé de reprendre directement sur son compte le trop perçu de ce dernier. Seulement, l’homme qui a été prélevé affirme n’avoir jamais reçu une seule fois le RSA. D’ailleurs, il n’a même pas de numéro d’allocataire. On vous explique tout ici. 

L’affaire de Guillaume 

Cette histoire de fraude au RSA concerne un homme du nom de guillaume. Ce dernier a 35 ans et reste le commercial d’une entreprise depuis déjà bien des années. Alors avec un poste de cette ampleur, il n’a jamais touché le RSA ou même le chômage. Mais dernièrement, il a pu voir sur son compte bancaire se faire prélever directement par les impôts d’une valeur de 500 euros en raison d’un trop perçu du RSA. 

Cette histoire a déjà pris place depuis deux ans. Alors que Guillaume, le commercial d’une entreprise depuis déjà plusieurs années, a vu un prélèvement étrange sur son compte. En effet, il a vu la somme de 525 euros sortir de son compte. En motif de ce prélèvement, il pouvait seulement voir saisie tiers détenteurs. Et après avoir enquêté sur cela, il a pu comprendre que cela restait le prélèvement d’un trop perçu d’une allocation, le RSA

Alors, auprès de RMC, le commercial a pu expliquer la situation. Il avoue donc que “Il y a un Guillaume Oliveira, qui habite à Draguignan, qui a reçu un trop-perçu de 500 euros du RSA. Mais ce n’est pas moi, je n’habite pas là-bas et je n’ai pas de numéro d’allocataire du RSA”. En effet, il semble que cela reste une personne autre que lui-même qui a touché ce RSA. Ce en son nom. Alors, en menant l’enquête, RMC s’engage pour vous, a découvert que le commercial restait la victime d’une fraude au RSA. 

La fraude au RSA

Ainsi, la découverte a semblé assez affligeante. Il semble qu’une personne a ouvert cinq comptes dans cinq CAF différentes pour demander le RSA. Et parmi les cinq comptes, il y en a bien un au nom de Guillaume. Un coup de pas de chance pour le commercial qui a vu son identité usurpée. Depuis cette affaire, la CAF a pu suspendre les comptes qu’ils devraient à la fraude au RSA. Mais demande bien sûr à récupérer les sommes volées. Mais, le problème reste que les impôts ont prélevés sur le compte de Guillaume et non du fraudeur. 

Alors forcément, Guillaume cherche à régler ce problème de fraude au RSA. Mais il se voit bien vite renvoyé vers la CAF. Sauf que là, les choses ne semblent vraiment pas simples. Ce dernier explique “J’essaie d’appeler tant bien que mal la CAF, aucune réponse. En mai 2021, j’envoie un mail à la médiatrice de la CAF. En juillet, elle me dit qu’elle a fini son enquête et envoyé tous les documents. Deux ans plus tard, aucune nouvelle. Je vais changer d’appartement, je vais avoir deux petites filles, donc 500 euros, c’est beaucoup”. 

Ainsi, la chaîne RMC a décidé de contacter la CAF en cause pour Guillaume et cette fraude au RSA. Mais, cette dernière se dédouane tout en s’excusant au moins. Heureusement, le cas de Guillaume semble réglé. Il a normalement pu récupérer les 525 euros qui lui avaient été pris. Aussi, la CAF a changé sa façon de faire. Elle décide désormais de d’abord enquêter sur le fraudeur plutôt que de saisir la victime. 

Source : RMC

Accueil / Actualités / RSA : À 35 ans, les impôts saisissent son compte, il est victime d’une fraude