Prix du gaz : un nouveau prix de référence profitable aux consommateurs

La Commission de régulation de l'énergie (CRE) a annoncé une baisse du prix repère pour le mois de septembre. Une bonne nouvelle pour les foyers français.

© IStock

Voir Ne plus voir le sommaire

Un tournant majeur pour les ménages français utilisant le gaz a eu lieu le 1er juillet dernier. Les tarifs réglementés de vente (TRV) du prix du gaz ont été supprimés au profit de prix entièrement libéralisés. Cette évolution concerne pas moins de douze millions de foyers qui dépendent du gaz pour le chauffage ou la cuisine. 

Parmi les fournisseurs, Engie a proposé à ses clients un nouveau contrat dit « passerelle ». Celui-ci offre des tarifs « étroitement alignés » sur ceux de référence établis par la Commission de régulation de l’énergie (CRE). Un véritable repère pour guider ces foyers à travers ce nouveau paysage énergétique.

Après trois hausses successives du prix du kilowattheure, une lueur d’espoir pointe à l’horizon pour le 1er septembre, selon la CRE. 

À lire Arnaud Ducret mis à l’honneur dans une toute nouvelle série TF1, découvrez la date de diffusion

Un nouveau cap pour le prix du gaz

La Commission de régulation de l’énergie lance un vent de changement dans le secteur énergétique en dévoilant le prix repère. Ce dernier est une estimation moyenne des coûts assumés par les fournisseurs pour la fourniture de gaz naturel aux ménages. Il englobe tant les dépenses d’approvisionnement, liées au coût de l’énergie sur le marché de gros, que les frais « hors approvisionnement ». Cela inclut notamment les coûts commerciaux, d’acheminement, de stockage et la rémunération des fournisseurs.

Ces nouvelles directives de la CRE seront prises en compte dès le mois de septembre. Quant au prix « raisonnable » recommandé, il est à 0,08218 € par kWh pour le chauffage et 0,10512 € par kWh pour l’eau chaude et la cuisson. 

Prix du gaz : un nouveau prix de référence profitable aux consommateurs
Prix du gaz : un nouveau prix de référence – Crédits photos : iStock

Stabilité et économies grâce aux tarifs gaziers

Pour les abonnements annuels, la CRE a établi un prix du gaz de référence. Il sera de 257,18 € pour le chauffage et 102,94 € pour la cuisson et l’eau chaude. Ces montants représentent une diminution par rapport aux tarifs d’août dernier. Les ménages bénéficieront ainsi d’une économie appréciable, avec une réduction de 1,56 €/MWh dans la part variable hors taxes (HT) pour les consommateurs typiques de cuisson, eau chaude et chauffage.

Ces tarifs avantageux s’appliquent à près de 95 % des clients résidentiels raccordés au réseau de distribution opéré par GRDF. Une décision bienvenue pour les usagers, qui contribue à la stabilité et à l’accessibilité des tarifs gaziers, tout en renforçant la satisfaction des consommateurs.

À lire New York, police judiciaire : un acteur historique quitte la série, son remplaçant dévoilé

Diversité et Options

La CRE révèle que le prix du gaz peut varier selon les fournisseurs et les réseaux de distribution. Pour les ménages raccordés aux réseaux des entreprises locales de distribution (ELD), les tarifs peuvent différer. Mais nulle crainte, la CRE fournit des détails complets dans un document consultable en ligne.

Quoi qu’il en soit, chez Engie, la fameuse offre « Passerelle » a été proposée à certains clients. Ceux qui ne souscrivent pas à une nouvelle offre peuvent profiter de prix attrayants. Ils auront droit à 0,10818 € TTC pour une consommation annuelle jusqu’à 3 999 kilowattheures (kWh). Sans oublier les tarifs allant de 0,08248 € à 0,08620 € pour les plus gros consommateurs.

NB : Face à ces tarifs gaziers en mutation, les contrats gaziers d’EDF et TotalEnergies subiront également des ajustements suite à l’annonce du prix repère pour septembre.

JeSuisFrançais est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :

Accueil / Actualités / Argent / Prix du gaz : un nouveau prix de référence profitable aux consommateurs