Jean-Luc Lemoine : cette maladie handicapante au quotidien dans son métier

Depuis des années, Jean-Luc Lemoine a occupé de nombreux postes sur les plateaux télé. Mais il souffre aussi d'une singulière pathologie.

© Crédit photos : Getty Images

Voir Ne plus voir le sommaire

Originaire de l’Essonne, Jean-Luc Lemoine a connu la notoriété grâce à sa carrière sur les ondes et sur le petit écran. Ainsi, dans les années 2000, on a souvent pu le voir aux côtés de Laurent Ruquier, dans On a tout essayé ou encore On n’est pas couché, sur France 2. Par la suite, le chroniqueur a rejoint C8, en participant à l’émission TPMP, animée par Cyril Hanouna. Récemment invité sur France 3, dans le programme Samedi d’en rire, il a pourtant choisi d’aborder un sujet un peu plus grave. Il a ainsi donné des détails sur un problème de santé qui a impacté sa carrière.

Une jeunesse difficile

Rien ne prédestinait Jean-Luc Lemoine à faire un jour partie du showbizness. Il grandit en banlieue parisienne, issu d’un père policier et d’une mère, qui choisi de rester au foyer pour veiller à son éducation. Néanmoins, cette dernière ne fera rien pour le pousser vers la gloire.

« Ma mère a poussé très loin le concept de l’humilité. Gamin, je lui ai demandé si elle me trouvait beau, elle m’a répondu froidement : ‘Non, tu es quelconque’. Ça ne t’incline pas à une prétention extrême… »

Cette remarque ne sonnera pas vraiment comme un encouragement pour le jeune homme. Néanmoins, un autre obstacle viendra compliquer la vie de Jean-Luc Lemoine. En effet, alors qu’il passe de l’enfance à l’adolescence, une maladie de peau commence peu à peu à le faire souffrir.

« Je ne me suis pas construit comme tous les autres garçons de 20 ans. Du jour au lendemain, je suis devenu eczémateux. »

En raison de cette pathologie, il va nourrir de nombreux complexes.

« Mon corps suintait tellement que je devais me changer trois fois par jour. Je me réveillais avec l’oreille collée à mon oreiller. Encore aujourd’hui, je suis obligé de m’hydrater le corps matin et soir. »

 Selon les professionnels de santé, l’eczéma prend souvent ses racines dans un choc psychologique ou un évènement traumatique. Mais Jean-Luc Lemoine, à ce jour, n’a toujours pas réussi à comprendre ce qui a déclenché ce trouble. « Je n’ai jamais pu l’identifier. »

Jean-Luc Lemoine : son combat face à l’eczéma

Pour tenter de guérir, l’humoriste a dû suivre un long processus. Il a notamment eu recours à une cure thermale durant plusieurs années, avec La Roche-Posay. À cette époque, il côtoie d’autres patients, atteints de problèmes dermatologiques.

« Avec des grands brûlés et des grands malades de la peau. »

Même si l’eczéma peut sembler bénin pour le grand public, Jean-Luc Lemoine a vécu cette maladie invalidante comme une épreuve.

« C’est une sacrée leçon de vie, ça permet de relativiser beaucoup de choses. »

En effet, cette pathologie se traduit par des démangeaisons, des lésions ou même des douleurs sur les zones concernées. Ces symptômes finissent donc par imposer un inconfort constant, mais aussi une dégradation de l’aspect de la peau. Même si cette maladie n’a rien de contagieux, beaucoup de patients en ont honte. Dans ces conditions, on peut tout à fait comprendre que Jean-Luc Lemoine en garde un souvenir terrible. D’ailleurs, d’après une étude, menée par Sanofi, en partenariat avec l’IFOP, l’eczéma peut avoir de lourdes conséquences sur la santé mentale. Ainsi, près de 69 % des personnes qui en souffrent déclarent un impact négatif sur leur moral. Et 68 % des malades déclarent une perte de confiance en eux.

JeSuisFrançais est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :

Accueil / Actualités / People / Jean-Luc Lemoine : cette maladie handicapante au quotidien dans son métier