Céline Dion : « Je ne peux pas m’accrocher à René » les lourdes confidences sur sa fin de vie

Céline Dion restait éperdument amoureuse de son mari René, et pourtant, elle a été soulagée après le décès de ce dernier.

© Céline Dion : "Je ne peux pas m'accrocher à René" les lourdes confidences sur sa fin de vie - Source : Getty Images

Voir Ne plus voir le sommaire

Le 14 janvier 2016, Céline Dion a vécu une journée terrible. Cette dernière a vu l’homme de sa vie, son mari, s’en aller. Alors bien sûr, le décès de ce dernier a été une épreuve extrêmement douloureuse pour la chanteuse. Mais pour autant, elle semblait soulagée de voir son mari partir. Ce samedi, sept ans après la mort de René, sa biographe a pu aborder ce sujet auprès de nos confrères de Gala. On vous explique tout ici. 

Céline Dion, sa vie après René 

Il y a de cela sept ans, Céline Dion a perdu l’homme de sa vie. Et pourtant, cette dernière a eu des mots qui n’ont pas manqué de surprendre ses fans. Elle déclarait “Maintenant, c’est simple : c’est moi le boss. Je ne joue pas au boss, c’est moi le boss”. Et le 23 août 2017, alors que cela faisait plus d’un an que René avait rendu son dernier souffle, la chanteuse a partagé son soulagement. Elle déclarait se sentir plus “libre” dans une vidéo pour Radio Canada. 

Pourtant, le 14 janvier 2016 a semblé un des jours les plus complexes de la vie de Céline Dion. Cette dernière a vu l’homme de sa vie, son manager, son mari, les père de ses trois enfants partir. Pourtant, la relation si forte que ce couple et ce duo d’associer était bien connue. Il faut dire que ce dernier a lutté contre un cancer durant des mois. Mais à l’âge de 73 ans, il a poussé son dernier soupir dans sa maison à Las Vegas. 

Mais la biographe de Céline Dion a aussi pu parler de la fin de vie de René, un moment bien difficile pour tous. “Il faut quand même comprendre que depuis des mois, René n’était plus qu’une idée d’être humain. Céline le nourrissait par un drain qui était à l’intérieur de son abdomen, c’est elle-même qui l’a déclaré” comme elle l’a dit à Gala ce 14 janvier. Alors, bien qu’elle restait très peinée, elle semblait aussi soulagée de voir son mari partir. “Elle a vécu dans cette atmosphère d’hôpital, chez elle, avec tout ce que ça suppose de produits de toutes sortes, d’odeurs de médicaments, avec des infirmières, des médecins”. 

“Maintenant c’est à mon tour”

Ainsi, la biographe de Céline Dion a pu prendre de nombreuses fois la parole sur cette situation qu’ils vivaient. En 2019, elle confie au Parisien que “C’était un hôpital dans sa maison”. Mais après le départ de René, la chanteuse semblait avoir du mal à parler de ce qui se passerait après.

René ne partira jamais, il fait partie de moi, il est toujours avec moi, tout le temps, et je le vois à travers mes enfants [René-Charles, Nelson et Eddy Angélil, ndlr.]. Bon, ils sont un petit peu comme moi, quand même, mais ils sont beaucoup comme leur père, s’amusait la chanteuse. Mais je ne peux pas m’accrocher à René. Maintenant c’est à mon tour d’élever mes enfants du mieux que je peux et de trouver ma propre force. Et franchement, je ne pensais pas que j’étais si forte. C’est vraiment un beau cadeau que la vie m’a donné, être mère. Et je veux montrer à mes enfants qu’ils ont du courage, comme leur père et leur mère”. 

Mais alors que Céline Dion trouvait un soulagement dans la mort de son mari pour se consoler, une autre épreuve a été la traversée. Il se trouve que quatre ans après, cela reste la maman de la chanteuse qui a perdu la vie. Sa biographe a aussi confié à Gala que “On s’étonne qu’elle ait des spasmes, des crampes, qu’elle perde sa voix, mais elle a été foudroyée par ces deux deuils. Elle s’est enfermée dans cette forteresse à côté de Las Vegas, où elle vit maintenant, et elle se coupe de tout pour ne plus être agressée par rien, ni par personne”. En effet, la chanteuse reste touchée par une maladie neurologique qui l’empêche pour le moment de monter sur scène. 

Source : Femme Actuelle

Accueil / People / Céline Dion : « Je ne peux pas m’accrocher à René » les lourdes confidences sur sa fin de vie