Bernard Tapie : le jour où il a annoncé à son fils Stéphane être atteint d’un double cancer

Bernard Tapie restait un homme d'affaires bien connu, et même controversé, mais il pouvait compter sur le soutien de ses enfants.

© Bernard Tapie : le jour où il a annoncé à son fils Stéphane être atteint d’un double cancer - Source : Getty Images

Voir Ne plus voir le sommaire

Le fils de Bernard Tapie, Stéphane Tapie, a donc pu avoir une vie un peu différente des autres. Il faut dire que son père ne restait pas n’importe qui. Qu’il soit connu en bien ou en mal, son nom reste familier pour de nombreux Français. Son fils a donc décidé de sortir une autobiographie nommée Comment te dire au revoir en hommage à son père décédé. Dans ce dernier, il revient sur de nombreux moments de leurs vies. Dont l’annonce de Bernard Tapie à son fils pour son double cancer. On vous explique tout ici. 

Bernard Tapie, un homme connu

Cela fait déjà plus d’un an que Bernard Tapie a fini par rendre son dernier souffle le 3 octobre 2021. Il finit par s’éteindre après 78 ans de vie bien remplie et parfois agitée. La mort de ce dernier a pu se voir annoncer par ses proches, dont sa femme Dominique et leurs quatre enfants. Il se trouve que cet homme, tout de même très controversé, a dû lutter un long moment contre la maladie. 

Mais Bernard Tapie, pour annoncer sa maladie à son fils, n’a pas eu les mots les plus justes. Il se trouve que Stéphane restant le plus âgé, il a tenu à l’en informer assez vite. Mais pour cela, loin de lui le tact, il a juste balancé “J’ai une merde !”. Alors, cela a pu être autant un choc pour le père que pour le fils. Surtout qu’après la découverte de son premier cancer, ils ont trouvé une deuxième tumeur. Là, le moral du malade, comme de sa famille, a semblé mis à rudes épreuves

Une annonce détendue

Ainsi, le fils de Bernard Tapie raconte ce fameux jour où son père a pu lui annoncer sa maladie. Il déclare dans son livre “Il m’a téléphoné pour me dire texto : ‘J’ai une merde à l’estomac !”. Il ajoute aussi “Je dois avouer qu’en raccrochant, cette fois encore, je n’étais pas vraiment stressé. Mon père était trop détendu, trop sûr de son fait pour que j’angoisse. Ce n’était pas la maladie qui allait gérer sa vie, c’est lui qui allait la gérer. Il voulait guérir plus vite que les autres et passer à autre chose”. 

Alors, face à la confiance et la volonté de guérir de Bernard tapie, son fils n’a pas semblé avoir trop peur sur le coup. Alors, son fils ainé ajoute aussi que “Quand tu te sens intouchable, inébranlable, increvable, tu n’en as rien à foutre d’avoir un cancer. Oui, il pensait être increvable”. Mais la vérité en a été tout autre. 

Une volonté de fer

Pourtant, désormais, nous connaissons la fin, Bernard Tapie n’a pas survécu à ce combat. Son fils, Stéphane, semble avoir encore bien du mal à faire son deuil. Et pourtant, au moment de se battre, l’homme d’affaires restait bien présent. Il désirait vraiment gagner contre la maladie, sûrement par égo. Et pour cela, il comptait aussi beaucoup surtout le soutien qu’il a pu recevoir de ses proches comme de ses fans. “Leur certitude a créé une forme de dynamique qui a renforcé sa conviction”. 

Pourtant, Bernard Tapie vivait dans une “souffrance permanente” avec des “pointes paroxystiques”. Stéphane Tapie ajoute que “Sa détermination à terrasser le mal l’a accompagné dans toutes les étapes de sa maladie. Il n’a jamais baissé les bras, lâché son traitement. Il a suivi des protocoles expérimentaux, il a même essayé rapidement, au cours des deux derniers mois, un nouveau traitement qui n’a pas marché« . Stéphane Tapie ajoute aussi que « Il a supporté beaucoup d’opérations, beaucoup trop…”. Une fin donc bien triste pour ce père de famille, adoré de ses enfants.

Source : Télé Loisirs

Accueil / People / Bernard Tapie : le jour où il a annoncé à son fils Stéphane être atteint d’un double cancer